Secret médical en prison: le Conseil d’État reçoit un camouflet

CriminalitéLes députés de la Commission des visiteurs de prison estiment contreproductif de limiter le secret médical. Mauro Poggia annonce que le texte sera retravaillé.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Commission des visiteurs de prison du Grand Conseil a préavisé très défavorablement le projet de loi du Conseil d’État de limiter considérablement le secret médical dans le milieu carcéral. Selon le journal Le Temps de ce matin, c'est à l'unanimité moins deux abstentions que la commission propose le rejet du projet. Ce dernier doit encore être préavisé par la Commission de la santé. C'est ensuite la Commission judiciaire et de la police qui prendra position avant la discussion en plénière du Parlement.

Cette réforme a été lancée par le gouvernement suite à la tragédie de La Pâquerette. En septembre, une sociothérapeute avait été assassinée par un détenu qu'elle accompagnait lors d'une sortie. Bien que le secret médical n'ait joué aucun rôle dans cette triste histoire, le Conseil d’État avait estimé nécessaire de le supprimer dans le contexte de l'évaluation du caractère dangereux d'une personne.

On savait le monde médical très opposé à l'affaiblissement du secret, l'audition en commission a montré que le procureur général, Olivier Jornot, estime également que cela n'amènera rien de bon, voire que cela nuira au travail effectué en prison avec les détenus dangereux.

Le conseiller d’État Mauro Poggia prend acte et annonce que le projet de loi sera remanié cet été. «Le Conseil d’État a entendu les critiques adressées à l'encontre de son projet, déclare le responsable du Département de l'emploi, des affaires sociales et de la santé. Même s'il ne les partage pas toutes, il les comprend, raison pour laquelle un amendement général sera soumis à la Commission judiciaire, seule à déposer, au final, un rapport au Grand Conseil.»

De son côté, le Mouvement citoyens genevois (MCG) a annoncé à la Radio Suisse Romande par la voix d’Éric Stauffer qu'il est prêt à lancer une initiative populaire cantonale au cas où la levée du secret médical serait refusée par le Parlement. (TDG)

Créé: 11.07.2014, 14h39

Articles en relation

«Le projet de loi de Mauro Poggia est une connerie majeure»

Secret médical Michel Matter, président des médecins de Genève, a descendu en flamme l'idée de lever le secret médical des détenus. Plus...

Bertrand Buchs: La fin du secret médical pour les criminels, scandaleux et inutile!

Les blogs de la Tribune Je me demande si le nouveau médecin chef, Monsieur Wolff, ne devrait pas refuser son poste. Plus...

Genève va supprimer le secret médical en milieu carcéral

Drame de La Pâquerette Les professionnels de la santé intervenant en milieu carcéral devront transmettre toutes les informations nécessaires à l'appréciation du caractère dangereux d'un détenu. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.