La Une | Vendredi 21 novembre 2014 | Dernière mise à jour 11:13
genève

Réseau de blanchiment d’argent: le présumé cerveau perd son travail

Par Fabiano Citroni et Fedele Mendicino. Mis à jour le 16.10.2012 7 Commentaires

Administrateur-délégué d’une société de gestion de fortune genevoise éclaboussée par le scandale, il a vu ses pouvoirs radiés lundi. Il est toujours incarcéré à Champ-Dollon

Image: keystone

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Un des trois frères suspecté d’être impliqué dans un réseau de blanchiment d’argent de la drogue en provenance du Maroc a vu ses pouvoirs radiés par la société genevoise qui l’emploie, a appris ce mardi après-midi la Tribune de Genève. Une information confirmée par l’avocat de la société en question.

Cadre de la société de gestion de fortune éclaboussée par le scandale qui touche Genève, mais aussi Paris, l’individu inquiété par la justice genevoise occupait le poste d’administrateur-délégué. «La société a décidé de le relever de ses fonctions. Il est incarcéré et il ne peut donc plus exercer ses fonctions», nous a confié l’avocat de la société, qui souhaite garder l’anonymat.

Comment interpréter cette décision? «C’est simplement une mesure de gestion, répond l’avocat. Ce cadre ne peut plus remplir son mandat. Raison pour laquelle ses pouvoirs ont été radiés.»

Pour mémoire, le quadragénaire a été arrêté mercredi. Il est suspecté d’avoir blanchi via la société de gestion de fortune, par un mécanisme de compensation, plusieurs millions d’euros provenant du trafic de cannabis. Vendredi, le Tribunal des mesures de contrainte a ordonné sa mise en détention provisoire pour une durée de trois mois. Incarcéré à Champ-Dollon, il est prévenu de blanchiment en bande et par métier, d’infraction à la loi sur les stupéfiants et de faux dans les titres.

Dans un communiqué transmis mardi après-midi aux médias, la société qui l’employait précise que l’argent qu’il aurait blanchi «a transité par le compte d’une société étrangère sur lequel ce cadre avait un pouvoir qu’il a exercé sans rapport avec les activités de notre société, lesquelles se limitent à la gestion de fortune».

L’avocat de la société nous a encore confié que les employés «sont tombés des nues» en apprenant l’arrestation de leur collègue. «Personne n’imaginait quoi que ce soit. Notre société passe pour une officine de blanchiment d’argent d’origine délictueuse alors que c’est une société de gestion de fortune ancienne et de bonne réputation, dont les actionnaires et clients sont des personnes honnêtes et respectables.»

Pour rappel, dans le cadre de cette affaire, vingt personnes ont été interpellées mercredi dernier, 17 à Paris et 3 à Genève. Selon le ministre français de l’Intérieur, Manuel Valls, «ce réseau franco-suisse a blanchi de l’argent de la drogue pour une somme estimée à 100 millions d’euros». (TDG)

Créé: 16.10.2012, 18h53

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

7 Commentaires

Marguerite Favre

16.10.2012, 19:04 Heures
Signaler un abus 45 Recommandation 11

Mais sacré nom d'un chien pourquoi ne donnez-vous pas les noms des trois frères, alors qu'ils sont sur tous les médias français. Vous êtes ridicules ! Répondre


Michèle Herzog

16.10.2012, 19:18 Heures
Signaler un abus 31 Recommandation 8

Et à nouveau les responsables ne sont pas responsables ... Quand il s'agit d'encaisser des commissions, ils sont contents et ferment les yeux sur leur origine. Répondre



Sondage

La grève aux TPG: qui a gagné des points?





L'actualité croquée par Herrmann