Une petite forêt disparaît à Malagnou

GenèveMi-août, près de 90 arbres ont été abattus pour les besoins d'un projet immobilier. A la place, pousseront 120 logements.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Depuis la semaine dernière, les habitants du début du chemin Rieu, à Malagnou, ont une vue totalement dégagée sur l'école Le Corbusier, avec un bout du Salève en arrière-plan. La petite forêt qui leur faisait face de l'autre côté de la route a disparu. A la place, des amas de branches, de la terre, un trou béant où se situait jadis une petite maison et des véhicules de chantier qui vont et viennent. Sur ce terrain d’un peu plus d’un hectare poussera bientôt un projet immobilier composé d'une centaine de logements et de quelques commerces.

«Au total, ce sont 89 arbres qui ont été abattus depuis le 17 août», confirme Eric Jacquet, vice-président du conseil d’administration de l’entreprise d’élagage Jacquet qui a procédé à la coupe. Mais qu’advient-il de tout ce bois? «Les troncs seront transformés en chips et seront donnés à un horticulteur pour chauffer ses serres, explique l’entrepreneur. Les branches seront broyées et utilisées comme compost, pour lutter contre les mauvaises herbes sur des plantations. Quant aux souches, elles seront déchiquetées avant, elles aussi, d’être compostées pour ensuite servir dans nos pépinières.»

«Personne ne s'est plaint»

Au final, cinq grands arbres ont été conservés, plus une cinquantaine d’autres situés pour la plupart au fond de la zone de construction, le long du temple protestant. Une dizaine seront enfin replantés aux abords de la future barre d’immeubles qui longera la route de Malagnou.

Cet abattage de masse semble ne pas avoir ému grand monde. « A ma connaissance, personne n’est venu se plaindre», précise Eric Jacquet. Et pour cause : le projet immobilier qui verra le jour sur ce terrain ne date pas d’hier. Le PLQ (plan localisé de quartier) portant sur cinq parcelles, situées en zone de développement et appartenant à divers propriétaires, dont l’Eglise Protestante et la Ville de Genève, a été adopté en novembre 2010. Il avait suscité une seule opposition qui avait été retirée un mois plus tôt.

Cinq types d'habitats

Il aura donc fallu attendre le 17 août 2015 pour que le premier coup de scie soit donné. D’ici 27 mois, quelque 120 logements verront le jour sur la zone fraîchement déboisée. Coût total du projet: environ 43 millions de francs.

«L’édifice principal sera composé de quatre immeubles comptant chacun huit étages, explique Jacques Bugna, directeur éponyme de son atelier d’architecture qui pilote le projet, en collaboration avec le bureau Erbeia. Le premier immeuble sera en PPE (propriétés par étage), pour le second ce sera du HM (habitations mixtes), le troisième du HLM (habitations à loyers modérés) et le quatrième du HBM (habitations bon marché).» Quant au bâtiment situé à l’arrière, il abritera des logements LGZD (ndlr: Loi générale sur les zones de développement) à loyers libres, mais contrôlés par l’Etat.

Les deux constructions seront séparées par un parc. «De petits commerces s’installeront au pied des immeubles, un par entrée», ajoute l’architecte. Enfin, un parking souterrain d’environ 130 places sera construit sur les immeubles le long de la route, avec un accès par le chemin de Rieu.

Pour plus d’informations sur le projet «Rieu-Malagnou», cliquez ICI (TDG)

Créé: 26.08.2015, 19h10

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Fête de la musique
Plus...