Le parc des Bastions a retrouvé son calme

Escalade des collégiensEsprit de fête et bonne musique ont régné sur l'événement. 32 jeunes ont dû être pris en charge par les Samaritains. On déplore quelques bagarres.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le parc des Bastions rendu à lui-même. Nettoyé et propre en ordre. A 15h, les dernières traces au sol du passage des collégiens ont disparu. La Voirie travaille décidément vite et bien. Quant aux participants, ils sont tous à la sieste. Tous, vraiment ? Un petit groupe se risque sur la surface glissante de la patinoire. Avant de renoncer. Un autre fait jonction autour d’une souche. Ultime picoulet. Sans musique. Les gestes sont ralentis, les visages fatigués. Le derniers patients sortent du bâtiment universitaire. Au poste médical avancé, c’est distribution de sandwichs pour les équipes qui ont travaillé à flux tendu de 11h à 14h.

Au total, « 32 jeunes ont été pris en charge, 25 aux Bastions, 5 durant le cortège, explique le porte-parole de l’Association genevoise des Samaritains. Deux ont nécessité une évacuation en ambulance vers l’hôpital pour examens divers. Sur le nombre, 20 étaient des mineurs, âgés de 16 et 17 ans. Leurs parents ont été prévenus. Entre 11h et 12h, on a dû faire face à une admission toutes les 5 minutes. Il a fallu renforcer le dispositif, passer de 9 à 16 lits. » En cause ? L’alcool bien sûr, ainsi que les chutes consécutives à la consommation excessive. « Un ou deux patients admis ont été victimes de bagarres », poursuit Simon Regard.

A la marge, les bagarres. Mais rapides et brutales pour ceux qui en ont été témoins. Des coups de poing à la face (c’est la tête que l’on vise), des coups de pied au sol dans les parties dangereuses. Cette violence-là, périphérique et totalement extérieure au cortège, a été le fait d’éléments pirates qui ne portaient pas de déguisements et ne dansaient pas sur la musique.

Bonne et entraînante, la musique, particulièrement celle qui sortait de la cabine haut perchée de « DJ cow boy ». Good vibes de ce côté-là. Comme du côté des organisateurs – la Soupo -, irréprochable dans son organisation.

(TDG)

(Créé: 13.12.2013, 16h15)

Articles en relation

Aux Bastions, les collégiens fêtent, les secouristes trinquent

Picoulet de l'Escalade Le poste médical avancé installé aux Bastions dénombrait 22 patients traités à 12h30. Les secouristes ont demandé du renfort en prévision. Plus...

A Shanghai également, on célèbre l’Escalade

De Genève à l’Empire du Milieu Ils étaient 180, Suisses et Chinois, réunis pour casser la marmite et chanter le «Cé qu’è lainô». Un succès, se félicitent les organisateurs. Plus...

Les collégiens s’activent en coulisses pour préparer leur Picoulet de demain

Escalade Six chars sont annoncés pour le cortège de vendredi. Ils ont pris du volume depuis l’année dernière. Une Lake Parade en hiver ? Non, petit budget et beaucoup d’imagination. Visite de deux chantiers artistiques. Plus...

Le bris de la marmite s'exporte au Palais fédéral

Fête de l'Escalade Ce mercredi, les élus de l'Assemblée fédérale ont eu une heureuse surprise. Le gouvernement genevois s'est déplacé à Berne pour célébrer la 411ème édition de la Fête de l'Escalade. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Présidentielle
Plus...