Élection du procureur général: Pierre Bayenet et Olivier Jornot face à face

Grand débatDébat «Tribune de Genève» ce jeudi midi à l'Uptown Geneva entre les deux candidats au poste de procureur général.

L'actuel procureur général Olivier Jornot (à g.) et son opposant, Pierre Bayenet, avocat.

L'actuel procureur général Olivier Jornot (à g.) et son opposant, Pierre Bayenet, avocat. Image: Pierre Abensur/Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pour qui vont voter les Genevois le 13 avril? Le débat proposé ce jeudi par la Tribune de Genève va opposer les deux candidats au poste de procureur général. En fonction depuis deux ans, l’actuel chef du Ministère public, le PLR Olivier Jornot, 45 ans, a réussi à réorganiser un Parquet qui allait à vau-l’eau avec l’ex-procureur général, Daniel Zappelli.

Le Ministère public agrandi (44 procureurs actuellement et 140 collaborateurs administratifs et scientifiques) fonctionne bien. Les quatre premiers procureurs (une PLR, une Verte et deux socialistes) reconnaissent l’autorité d’Olivier Jornot. Lequel, à son tour, leur laisse une grande liberté d’action.

Compte tenu de la qualité du travail effectué, les Verts et les socialistes n’ont pas voulu tout remettre en question en soutenant le candidat d’Ensemble à Gauche au poste de procureur général pour les élections du 13 avril. Ce candidat, Pierre Bayenet, un avocat de 37 ans, est la surprise de cette élection que la plupart voulaient tacite. Mais la gauche de la gauche a saisi l’opportunité de lancer le débat sur la légitimité de la politique criminelle menée actuellement.

Champ-Dollon déborde

Il est vrai que tout oppose les deux candidats. Pierre Bayenet, avocat d’extrême gauche, inventif et combatif, a obtenu de nombreuses victoires auprès du Tribunal fédéral et de la Cour européenne des droits de l’homme, notamment en défendant les victimes de violences policières. A ses yeux, le principal scandale actuellement réside dans la surpopulation à Champ-Dollon. Fort d’un arrêt récent du Tribunal fédéral, estimant que, dans deux cas, les conditions de détention dans cette prison sont indignes, il affirme vouloir diminuer le nombre de prisonniers. Selon lui, Olivier Jornot incarcère trop. Sa politique «conduit à un cul-de-sac sécuritaire». Pierre Bayenet propose donc de vider en partie Champ-Dollon. En emprisonnant moins, en condamnant à des peines pécuniaires (jours-amende), à un travail d’intérêt général ou encore au port d’un bracelet électronique qui permettrait de rester à domicile mais sous surveillance.

La paix dans la rue

Pour Olivier Jornot, le vrai scandale, ce sont les délinquants multirécidivistes qu’on ne peut pas renvoyer dans leur pays faute d’accords de réadmission qui fonctionnent. Les fameux 200 à 300 zizous originaires d’Afrique du Nord qui pourrissent la vie des Genevois en s’adonnant au deal, en volant et en agressant. Il s’est promis avec le conseiller d’Etat Pierre Maudet de les neutraliser afin que l’espace public redevienne vivable et agréable. La mission est en voie d’accomplissement. Pour ce faire, l’actuel procureur utilise notamment la Loi sur les étrangers (LEtr) pour emprisonner plus longtemps ces délinquants, pour les harceler, leur rendre la vie impossible afin qu’ils quittent Genève ou cessent de nuire.

Rendez-vous ce jeudi pour comprendre en détail en quoi la vision des deux candidats au poste de procureur général diffère.

Le grand débat «Election du procureur général»: face à face Pierre Bayenet-Olivier Jornot le jeudi 27 mars à 12h15 à l'Uptown Geneva, salle Rive (2, rue de la Servette). Entrée libre. (TDG)

Créé: 24.03.2014, 08h39

Articles en relation

En prison pour séjour illégal: le débat est lancé

Election du procureur général Faut-il utiliser la Loi sur les étrangers pour combattre la  criminalité? Olivier Jornot et  Pierre Bayenet divergent. Plus...

Pierre Bayenet entre en campagne en attaquant le tout-sécuritaire

Election du procureur général L’adversaire d’Olivier Jornot à l’élection du 13 avril veut en finir avec l’emprisonnement à tout-va. Plus...

Pierre Bayenet prétend pouvoir diviser le nombre de détenus par deux

Champ-Dollon Alors que la prison genevoise traverse une nouvelle période difficile, l'avocat qui brigue la place d'Olivier Jornot présente sa solution. Plus...

Le peuple ne tranchera qu’entre Jornot et Bayenet

Elections judiciaires Les élections générales judiciaires se limiteront au choix du procureur général. Plus de 500 magistrats seront élus tacitement. Plus...

La gauche dure compte défier Olivier Jornot

Genève Le procureur général se déclare candidat à sa réélection, mais Ensemble à Gauche veut présenter Pierre Bayenet. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Des tonnes de munitions gisent au fond du Léman
Plus...