Olivier Jornot assouplit sa politique criminelle

SécuritéIntransigeant pendant deux ans, le procureur général finit par adoucir son application de la Loi sur les étrangers.

«Si j’estime que sur la LEtr, je peux relâcher la pression, c’est parce que cela ne met pas en péril mon action», annonce Olivier Jornot.

«Si j’estime que sur la LEtr, je peux relâcher la pression, c’est parce que cela ne met pas en péril mon action», annonce Olivier Jornot. Image: Yvain Genevay

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est un revirement. Le procureur général, Olivier Jornot, assouplit son application de la Loi sur les étrangers, la fameuse LEtr tant critiquée. Il estime avoir réglé en grande partie le problème des multirécidivistes sans papiers et tient compte aujourd’hui de l’explosion du nombre de détenus à Champ-Dollon, 300 de plus en deux ans. Il s’explique.

Le Tribunal fédéral condamne Genève pour ses mauvaises conditions de détention, Champ-Dollon explose avec 900  détenus. Vous continuez ou vous modifiez votre politique?

Lorsque je suis arrivé en 2012, nous étions confrontés à une situation extrêmement préoccupante. Il fallait à ce moment-là agir pour lutter contre le phénomène des agressions et des vols sur le domaine public. Vous vous souvenez des cris d’alarme de l’ONU, des agences de voyages disant aux Chinois de ne plus venir à Genève, qui était devenu un coupe-gorge. J’ai décidé à l’époque de mettre en place une politique énergique afin que les Genevois retrouvent une certaine sécurité. Cette politique a été mise en place avec la police et confirmée par un accord avec le Conseil d’Etat en été 2012. Et l’un des outils de cette politique a été la Loi fédérale sur les étrangers (LEtr). Elle permettait de décupler l’efficacité de l’intervention policière. Les fauteurs de troubles, notamment les multirécidivistes venus d’Afrique du Nord, ont été retirés du domaine public et mis en prison. Cette politique a atteint ses objectifs.

Mais les critiques sont très fortes concernant l’utilisation de la Loi sur les étrangers…

J’ai pris la décision mercredi, après avoir consulté ma séance plénière, de modifier sur un point précis la pratique pénale du Ministère public. L’essentiel des objectifs a été atteint en ce qui concerne la lutte contre les délinquants multirécidivistes. Et je prends en compte évidemment la situation à Champ-Dollon. J’ai donc décidé de réserver les peines privatives de liberté aux personnes qui soit commettent, simultanément à l’infraction à la LEtr, une autre infraction, soit ont des antécédents pour d’autres infractions que celle à la LEtr. En clair, j’ai donné comme instruction à mes procureurs de ne plus prononcer de peines privatives de liberté pour des personnes en situation irrégulière qui n’ont jamais commis d’autres infractions. Cette mesure va entrer en force la semaine prochaine.

La pression des politiques et des avocats était-elle trop forte?

Je prends mes décisions en toute indépendance sans subir de pression de quiconque. Je doute d’ailleurs qu’il y ait des cris de joie qui éclatent de partout, parce que le nombre de personnes concernées par ce changement est extrêmement faible. Cette modification ne va pas à elle seule sauver Champ-Dollon.

Lire l’intégralité de l’interview dans nos éditions payantes du vendredi 5 septembre 2014 (TDG)

Créé: 04.09.2014, 22h32

Articles en relation

Le transport des détenus coûte 10 millions par année

Justice genevoise Lors de la conférence de presse annuelle du Pouvoir judiciaire, Olivier Jornot a évoqué le problème du coût des transports de détenus. Plus...

Ils revendiquent l’attaque du site d’Olivier Jornot

Procureur général Quatre membres de la gauche genevoise sont à l’origine de la centaine de pseudonymes humoristiques. Plus...

Olivier Jornot est réélu avec 64,1% des voix

Election du procureur général Le procureur général sortant, Olivier Jornot, arrive en tête avec 53'482 voix, contre 28'073 pour Pierre Bayenet qui obtient 33,7%. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse: les séjours linguistiques aux Usa ont chuté
Plus...