Un nouvel imam diplômé en droit est engagé à la grande mosquée de Genève

ReligionActif jusqu'à présent à La Chaux-de-Fonds et à Neuchâtel, le Suisse a pris ses fonctions ce lundi à Genève.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La grande mosquée de Genève vient d’engager un nouvel imam, comme nous l’avons révélé ce lundi sur notre site Internet. Son nom est connu à La Chaux-de-Fonds et à Neuchâtel, où il officie comme imam bénévole depuis environ dix ans. Noureddine Ferjani connaît bien les institutions suisses.

Dans le train qui le ramène à Neuchâtel après sa première journée de travail à Genève, le quinquagénaire décline par téléphone son parcours, dans un bon français. Né en Tunisie, il a passé son bac en Syrie, a obtenu une licence en théologie islamique dans une université de Khartoum, au Soudan, suivie d’une licence en arabe classique et philosophie. «Je suis arrivé en Suisse en 1998 pour demander l’asile politique car j’étais un opposant au régime de Ben Ali», explique cet homme marié à une Norvégienne en 2002 et père de quatre filles.

Noureddine Ferjani a poursuivi ses études en Suisse et obtenu en 2008 un bachelor, puis en 2010 un master en droit à l’Université de Neuchâtel. «J’ai enchaîné des stages dans un tribunal, au service juridique de Neuchâtel, à l’Office des poursuites», précise-t-il. Puis il a postulé à la Fondation culturelle islamique de Genève (FCIG), qui gère la mosquée du Petit-Saconnex.

Son directeur général, Ahmed Beyari, confirme son engagement: «Noureddine Ferjani répond à plusieurs critères. Il a la nationalité suisse, parle français et arabe, a étudié le droit à l’Université de Neuchâtel. C’est un musulman sunnite modéré.» A-t-il discuté des critères de sélection avec le Canton? «Nous avons discuté de plusieurs sujets avec les autorités genevoises, dans l’idée d’une bonne coopération.» Le recrutement a pris plusieurs mois. «Beaucoup de personnes voulaient travailler chez nous. Cela n’a pas été facile de choisir. Nous avons engagé Noureddine Ferjani dans l’intérêt de la communauté musulmane de Genève et de tout le monde. Nous voulons œuvrer pour la paix sociale, pour l’intégration, dans l’intérêt de l’institution, mais aussi pour la sécurité de la Suisse.»

Comment le nouvel imam enseigne-t-il l’islam? «Tout d’abord, je n’ai pas la prétention d’être un grand imam, un savant. Ensuite, je vis avec ma femme et mes filles en Suisse, en Europe. C’est cette réalité-là que je prends en considération. A travers l’islam, nous devons respecter les lois et les coutumes où nous vivons.» Son travail auprès des jeunes à La Chaux-de-Fonds et à Neuchâtel semble être apprécié, selon nos informations. «Certains jeunes aujourd’hui ne savent rien de l’islam, surtout des convertis. On doit passer par le dialogue, l’argumentation pour changer les convictions extrémistes. Il y a un grand travail de prévention à faire contre la radicalisation.»

La nouvelle recrue remplace l’imam algérien Ziane Mehadjri, écarté en septembre par la direction générale de la FCIG. Un licenciement que l’intéressé conteste. Prise dans la tourmente depuis plusieurs mois, la fondation avait recruté dans un premier temps l’imam Youssef Ibram, officiant à Zurich, au profil controversé. Mais son contrat avait rapidement été résilié.

Le Suisse Noureddine Ferjani rejoint deux autres imams toujours en poste à la mosquée du Petit-Saconnex, des Français convertis. Ils sont fichés S pour radicalisation par les services de renseignements de l’Hexagone. (TDG)

Créé: 27.02.2017, 15h45

Articles en relation

La communauté de la mosquée de Winterthur est sur les dents

Radicalisation Dix personnes sont soupçonnées d’avoir passé à tabac deux autres fidèles de la mosquée An’Nur. Plus...

La mosquée face aux critiques

Entretien Son responsable s’exprime pour la première fois sur les difficultés traversées par l’institution. Plus...

La grande mosquée ne veut plus de l’imam controversé

Crise La venue prévue de Youssef Ibram n’a pas plu à tout le monde. Tout juste signé, son contrat est résilié. Plus...

Rencontre urgente réclamée avec la direction de la grande mosquée

Tensions Un groupe de fidèles cherche à être entendu par la direction de la Fondation culturelle islamique de Genève, accusée d'inertie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Fête de la musique
Plus...