Mohamed Merah n’est pas venu à Genève

TUERIE DE TOULOUSE Ce n’est pas l’auteur des attaques qui se trouvait en février à Genève, mais un homonyme, selon nos informations.

Image: france 2

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

En retraçant le parcours de l’auteur des attentats de Toulouse et de Montauban, il arrive que de mauvaises pistes apparaissent. Un mois avant son passage à l’acte, Mohamed Merah aurait voulu acheter une mini caméra à la Fnac du centre-ville de Genève, indiquait le 26 mars dernier le magazine Le Point. Emoi au sein de l’entreprise et intérêt de la police genevoise. Vérifications faites grâce à une garantie réalisée pour l’achat d’un appareil électronique, le nom de Mohamed Merah a été confirmé. Mais il s’agissait d’un homonyme, selon une source proche du dossier. De son côté, la Fnac ne fait aucun commentaire.

Ce patronyme est très courant en Algérie et de nombreux Français le portent. A la suite des événements dramatiques, certains ont même subi une forte pression médiatique, relevait récemment Le Figaro.

(TDG)

(Créé: 12.04.2012, 15h33)

Mots-clés

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

A la grande mosquée, des jeunes se préparent au djihad.
Plus...