La Une | Vendredi 19 décembre 2014 | Dernière mise à jour 18:12
Généalogie

La Mère Royaume fêtée par 150 de ses rejetons

Par Laure Gabus. Mis à jour le 09.12.2012 3 Commentaires

Venus du monde entier, des descendants de l’héroïne genevoise née à Lyon, se sont réunis pour le 410e anniversaire de l’Escalade

Réunion des descendants de la Mère Royaume à l'auberge de la Mère Royaume.

Réunion des descendants de la Mère Royaume à l'auberge de la Mère Royaume.
Image: Magali Girardin

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Une fois terminée la lecture de la liste des morts de l’Escalade, l’assemblée entonne le chant du Cé qu’è lainô. Au mur, un vitrail rappelle les faits: une femme, penchée à sa fenêtre, lance un regard noir à un soldat savoyard, ridiculement coiffé d’une marmite en acier. Un décor de circonstance! Dimanche, l’auberge de la Mère Royaume a accueilli un public très symbolique: cent cinquante descendants «et conjoints» de l’illustre héroïne genevoise.

La Mère Royaume, Catherine Cheynel, était une réfugiée protestante lyonnaise. Mariée à Pierre Royaume, elle eut quatorze enfants. «Nous avons aujourd’hui retrouvé 2110 descendants, mais il en manque sûrement», explique Roger Rosset. Depuis dix ans, l’archiviste cantonal passe ses heures perdues à compléter le travail commencé par l’un de ses prédécesseurs, mort en 1910. «Aujourd’hui, grâce aux logiciels de généalogie et à Internet, les recherches vont bien plus vite», précise-t-il.

Ce travail lui a été proposé par deux héritiers du sang Royaume, à l’occasion du 400e anniversaire de l’Escalade: l’avocat genevois Cyril Troyanov et Sylvie Droin, tous deux passionnés de généalogie. «Grâce aux recherches existantes, nous savions que nous étions des descendants de Catherine Cheynel, mais ce qui est amusant, c’est que nous avons fait la même démarche en même temps et sans nous connaître», explique Cyril Troyanov. Cette rencontre a débouché sur la création d’un comité et une première réunion de descendants en 2002.

Jusqu’à Wallis-et-Futuna

Grande nouveauté cette année? Les recherches de l’archiviste cantonal ont permis de trouver une troisième branche d’héritiers, celle des enfants de Jeanne, huitième fille de Catherine Cheynel.

Aujourd’hui, des branches de l’arbre généalogique de la Mère Royaume ont poussé sur tous les continents. La constante? «Il y a beaucoup de Suisses et de Français, ainsi que de banquiers, d’avocats, de pasteurs, de professeurs d’université et une proportion élevée de peintres», détaille Roger Rosset. Le plus étonnant? L’évêque des îles françaises de Wallis-et-Futuna, s’amuse-t-il.

Parmi la foule présente, impossible de trouver un détail physionomique commun à tous les invités. En revanche, le métissage est rare. «Il y a un biais, sourit Damaris Balland, la plus jeune membre du comité. Les descendants présents aujourd’hui ont tous un intérêt pour la généalogie et ont un attachement aux traditions familiales.»

Racines retrouvées

Vers 16 heures, la fête prend fin et les invités se préparent à aller voir le défilé de l’Escalade. Les organisateurs sont ravis. «Découvrir que j’étais descendante de la Mère Royaume m’a permis de connaître un peu mieux l’histoire d’une partie de ma famille et de créer des liens au cœur d’un réseau de cousins qui ne cesse de se développer», se réjouit Cécile Coutau, française de père et de mère et mariée… à un Genevois (non-descendant!). Damaris Balland, revenue récemment à Genève pour ses études, partage le même sentiment: «Etre de la famille de cette figure légendaire impressionne et aide à approfondir nos racines genevoises tout en nous ouvrant plus à une dimension interculturelle et internationale.» (TDG)

Créé: 09.12.2012, 21h29

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

3 Commentaires

Marguerite Favre

10.12.2012, 09:23 Heures
Signaler un abus 4 Recommandation 11

Le plus drôle dans l'histoire, c'est que quand le MCG prend la Mère Royaume comme symbole...les 90% du parti ne savent pas que c'est une Française...qu'ils adulent ! Répondre



Service clients

  • Abonnements et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h/13h30-17h
    Tél. 0842 850 150, Fax 022 322 33 74
    Depuis l'étranger: +41 22 322 33 10
    Adresse postale: Service clients
    CP 5306 - 1211 Genève 11