Le trafic passagers de Cointrin a crû de 60% en dix ans

Genève AéroportChiffre d’affaires en hausse, tout comme le nombre de passagers, les dirigeants sont satisfaits de l’exercice écoulé.

Robert Deillon, le directeur général de l’Aéroport, quittera ses fonctions en septembre.

Robert Deillon, le directeur général de l’Aéroport, quittera ses fonctions en septembre. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

A l’heure de présenter son dernier bilan annuel, Robert Deillon affichait mercredi la satisfaction du devoir accompli. Le directeur général de Genève Aéroport, qui lâchera les commandes en septembre, a livré des chiffres positifs dans presque tous les domaines. La croissance du nombre de passagers s’est ainsi poursuivie en 2015 (+4,1%), pour atteindre 15,8 millions. En dix ans, le trafic passagers aura augmenté de 60%.

Conscient que cet impressionnant développement fait aussi peur (particulièrement aux riverains), Robert Deillon s’est immédiatement félicité du fait qu’il a été obtenu «avec seulement 7% d’avions supplémentaires». En 2015, la progression des mouvements de vols de ligne et de charters n’a du reste été que de 0,7%.

Des avions bien remplis

«Cela a le double avantage de limiter l’impact sur l’environnement et de préserver la limite technique que constitue le fait de n’avoir qu’une seule piste à disposition», a commenté le directeur général. L’Aéroport doit ce petit miracle à un excellent taux de remplissage des avions. Le nombre moyen de passagers par vol a augmenté de 27% en dix ans.

Sans surprise, les destinations préférées restent Londres, Paris, Amsterdam, Bruxelles et Barcelone. EasyJet continue à se tailler la part du lion avec 43,2% de parts de marché, suivie de Swiss (15%) et de British Airways (4,7%). Avec 48 pays reliés à Genève et 142 destinations (dont 23 intercontinentales), la desserte est, selon le directeur général, «exceptionnelle pour la taille de notre aéroport et celle de notre région».

Bénéfice de 74,6 millions

L’Aéroport reste également une bonne affaire financièrement parlant. En progression, le chiffre d’affaires s’établit à 423,7 millions. Au final, le bénéfice net s’élève à 74,6 millions, dont la moitié sera versée à l’Etat de Genève. A noter une charge exceptionnelle de dix millions, liée à un ajustement de la caisse de pension principalement dû à l’application d’un arrêt du Tribunal fédéral. Affaire réglée.

Er l’avenir? Comme en 2015, voire davantage, l’Aéroport devra investir pour adapter ses infrastructures. L’année dernière, 112 millions auront été dépensés pour cela, sans recours à l’emprunt. Mais avec la construction de l’aile Est qui débute et d’autres projets, les investissements pourraient doubler ces prochaines années.

L’avenir s’écrira peut-être aussi avec un partenaire étranger. Hier, Robert Deillon a confirmé que la candidature de Genève Aéroport à une entrée dans le capital de Lyon Saint-Exupéry avait été acceptée. Une offre ferme sera formulée d’ici à juillet. (TDG)

Créé: 06.04.2016, 19h21

André Schneider, nouveau directeur général de l'Aéroport international de Genève. (Image: Alain Herzog/EPFL)

André Schneider va prendre le relais

«C’est un homme de défis. Il apportera un regard neuf qui nous aidera à relever ceux que nous aurons à affronter demain.» C’est ainsi que Corinne Moinat, présidente du conseil d’administration de Genève Aéroport, a expliqué le choix du nouveau directeur général: André Schneider.
Proposée par le conseil d’administration, sa désignation a été ratifiée hier matin par le Conseil d’Etat. André Schneider est actuellement vice-président Ressources et Infrastructures de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne. Ce Suisse de 57?ans est également à la tête d’André Schneider Global Advisory SA, une société de conseil basée à Genève. L’homme est titulaire d’un doctorat en sciences informatiques. De 1998 à 2011, il a travaillé pour le World Economic Forum, dont il a été directeur général dès 2004.

Père de quatre enfants, André Schneider a également suivi une formation de musicien de haut niveau. Il a joué du tuba dans des orchestres prestigieux tels le Berliner Philharmoniker et le Lucerne International Festival Orchestra.

Articles en relation

L'aéroport de Genève a un nouveau directeur

Direction André Schneider, vice-président à l'EPFL, reprend les rênes de Cointrin. Plus...

Genève Aéroport a des vues sur les sites de Lyon

Transports Cointrin pourrait entrer au capital de Bron et Saint-Exupéry, dans le cadre d'une privatisation lancée par l'Etat français. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève: vols et cambriolages en baisse
Plus...