Grimper de Chaumont jusqu’au mont Vuache

La balade du week-endMéconnue des Genevois, la montagne se conquiert en partant d’un beau village médiéval.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Serait-il le secret le mieux gardé de la région? Le Vuache n’est guère évoqué par les Genevois comme destination de loisirs. On sait qu’il existe, on l’aperçoit au loin, on passe dessous en voiture quand on met le cap sur Paris ou Lyon, on l’accuse de retenir le stratus sur nos têtes. Mais, surtout, on l’ignore superbement…

Pourquoi tant d’indifférence? Parmi les reliefs qui ceignent le bassin genevois, c’est la montagne la plus éloignée du centre-ville. Et c’est aussi la plus basse. Si les monts concurrents sont tous dotés de voies carrossables qui permettent de les gravir, le Salève disposant même d’un téléphérique, le Vuache n’a que des sentiers sur ses pentes, même s’il dissimule une autoroute en ses entrailles. Autre différence: boisé jusqu’à son comble, il est plus avare en larges panoramas.

Pourtant, le Vuache tire un charme fou du caractère plus sauvage et intime que son injuste impopularité lui a conféré. Long d’une douzaine de kilomètres, le massif s’étend entre le Fort l’Ecluse, au nord-ouest, et Chaumont au sud-est. Son profil est asymétrique: sur son flanc qui regarde vers Genève, les pentes sont douces et boisées; sa face méridionale, qui domine la Semine, comporte par contraste d’abruptes falaises calcaires. Elles signalent la faille géologique du Vuache, qui s’étend du Jura voisin jusqu’à Annecy et cause parfois des petits séismes.

S’envoler d’un nid d’aigle

Point de départ de notre balade, Chaumont est un beau nid d’aigle médiéval qui montait jadis la garde sur la grande route commerciale reliant Genève et Seyssel. Une route stratégique puisque Seyssel était autrefois le point le plus en amont de la partie navigable du Rhône. Les marchandises devaient donc transiter par voie terrestre entre ce port fluvial et le Léman. Voilà pourquoi toute la région est criblée de maisons fortes.

Le sentier démarre un peu au-dessus de l’église. On ignore sur notre droite un embranchement vers Cortagy pour grimper résolument en direction du sommet. Attention, c’est raide! Et c’est l’un des atouts de cette balade: le plus dur est pour le début, quand vous êtes encore frais. La sente grimpe sans relâche à travers les bois, parfois sous forme de chemin creux. La végétation, encore un peu nue en cette fin d’hiver, n’empêche pas de bronzer et offre de beaux coups d’œil.

Un panneau détaille la flore des lieux, typique des terrains chauds et secs. Hélianthème de l’Apennin: ce nom ne fait-il pas rêver? En ce printemps naissant, le spectacle peut commencer. On croise notamment des tapis de primevères et on tombe encore sur des buissons de houx aux baies d’un rouge vif. On admire, on ne cueille pas.

Après encore un gros effort, le sentier s’extirpe de la forêt et traverse un alpage gardé par un imposant pylône électrique, supportant la ligne haute tension qui franchit le massif. Il ne parvient pas à gâcher la vue qui se dégage pleinement vers le val des Usses, les douceurs vallonnées du Genevois savoyard ou encore les derniers plis jurassiens qui surplombent le Rhône en aval de Bellegarde. La pente s’apaise un peu, menant au lieu-dit Sur la Montagne. Des panneaux signalent la descente vers le chemin du retour, mais ce sera pour plus tard. Pour l’heure, l’ascension se poursuit, nous rapprochant toujours plus de la ligne de crête.

On pénètre à nouveau dans la forêt pour s’approcher du sommet. On atteint assez vite un petit piton rocheux d’où la vue surplombe la végétation et offre un très large panorama, le plus étendu de votre promenade. On aperçoit Genève au loin, on voit le Salève presque de profil et le regard parcourt ensuite la chaîne des Alpes jusqu’au glorieux Mont-Blanc. Il faut poursuivre son chemin pour atteindre le point culminant du massif, signalé par un cairn. Il est possible de poursuivre sur la crête jusqu’au Fort l’Ecluse, mais c’est une sacrée trotte! On préférera marquer une pause non loin du faîte de la montagne, juste au bord du précipice qui regarde vers le sud-ouest.

Un château ruiné

Une fois délassé, on prend le chemin du retour jusqu’à la bifurcation de Sur La Montagne. En suivant les signaux pour Vovray, on dévalera par des lacets pentus jusqu’à la plaine en se disant qu’on est heureux de ne pas s’être aventuré sur un chemin aussi raide dans le sens de la montée. Au sortir de la forêt, au lieu-dit Champs Rosset, nous attend un beau chemin arborisé. On prend à gauche, direction Chaumontet, qu’on traverse. Vers la sortie de ce paisible hameau, le chemin des Voiries nous épargne un bout de route et nous amène à Corbouilloux, aux confins de Chaumont. Autrefois fortifié, ce bourg fut jusqu’au XVIIIe siècle le siège d’un grand marché céréalier.

Les courageux prendront encore cinq minutes pour grimper jusqu’au château en ruine. Cette forteresse du XIIe siècle est perchée sur un éperon marquant l’extrémité sud du Vuache. Au Moyen Age, elle fut une châtellenie du comté de Genève, récupérée par la Savoie. Attaqué à plusieurs reprises durant le siècle guerrier qui a suivi la Réforme, le château a été rasé en 1630 par les troupes du roi de France Louis XIII. (TDG)

Créé: 03.04.2015, 22h24

Articles en relation

Et au milieu coule un ruisseau

Un week-end en balade Le Voiret zigzague entre les villas et les barres d’immeubles du Grand-Lancy. Cheminement tout doux Plus...

Destination La Vattay, le biathlon en ligne de mire

Week-end en balade Samedi et dimanche, la station jurassienne offre des initiations au ski de fond et au tir pour ses 20 ans. Plus...

Les petits plus de Samoëns

Balade Sur les alpages enneigés de la station haut-savoyarde, une guide dévoile les bienfaits de la marche afghane Plus...

A ski, du sommet au pied du Haut-Fleury, ça farte!

Balade C’est à Praz de Lys-Sommand que l’on vous emmène en balade, pour une fois sur les lattes. Tout schuss! Plus...

Faire du yoga à Manigod, raquettes à neige aux pieds

Week-end en balade La randonnée permet d’alterner marche sportive et détente au cœur de la forêt de la Tête de Cabeau Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Macron vainqueur
Plus...