Genève se pare de blanc

Reportage Le premier manteau neigeux de l’année a recouvert les rues. La ville ralentit la cadence.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Durant la pause déjeuner, dans le parc des Bastions, ils ressemblaient de loin à trois enfants frétillants devant ce premier manteau de neige qui a recouvert Genève hier. Karine, Federico et Marie ont en réalité la trentaine bien marquée et un peu de temps libre pour donner le sourire à ce bonhomme de neige né de leurs mains même pas gantées, qui revêt un bon paquet de feuilles mortes en guise de bonnet. Si les deux premiers sont des «fanatiques de la neige», Marie a dû passer un hiver outre-Atlantique pour l’apprivoiser. «Ce qui tombe ici, ce n’est rien par rapport au Canada, mais c’est suffisant pour que de grands enfants comme nous puissions nous amuser!»

Evidemment, les petits aussi s’en donnent à cœur joie. Dans la cour de l’Ecole du Mail, le bruit de la poudreuse qui craque sous les bottes disparaît sous les cris d’élèves survoltés. Difficile de passer entre les boules qui fusent de tous les côtés. «C’est interdit durant les heures d’école, mais vous voyez comme la règle est respectée!» souligne Muriel, l’une des patrouilleuses du parascolaire qui emmènent manger les enfants à midi. Hier, son gilet jaune de sécurité ne suffisait pas à les faire venir. «Pour l’instant, il m’en manque deux… Les jours de neige, c’est toujours compliqué!»

Hors des préaux, l’excitation retombe et la ville, sur laquelle sont tombés quelque 5 centimètres, met la pédale douce. Elle reprendra vite son rythme habituel: l’épisode neigeux ne devrait pas durer. «Mercredi, on pourrait avoir un peu de neige dans l’après-midi, selon les températures. Mais à Genève, elle va vite tourner en pluie, précise Olivier Codeluppi, météorologue chez MétéoSuisse. Il en sera de même jeudi, avec une limite de la neige à environ 900 mètres.»

Une arrivée d’air froid vendredi devrait néanmoins réjouir ceux qui apprécient les flâneries hivernales sous les flocons. Il en était bien tombé quelques-uns dimanche dernier, ainsi qu’en novembre. Mais pas de quoi dresser des bonhommes de neige pendant sa pause déjeuner.

(TDG)

(Créé: 10.01.2017, 17h42)
Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le procès de Fabrice A. doit reprendre à zéro
Plus...