L'employée de la Ville retire son voile

GenèveAprès les remous occasionnés par l’affaire, la collaboratrice en contact avec le public ne couvrira plus ses cheveux sur son lieu de travail.

Une employée municipale, en contact avec le public, avait été temporairement autorisée à porter le voile. (Photo d’illustration)

Une employée municipale, en contact avec le public, avait été temporairement autorisée à porter le voile. (Photo d’illustration) Image: SEBASTIEN PIRLET/RETEURS

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’affaire, dévoilée par la Tribune de Genève mercredi, semble se résoudre d’elle-même: l’employée municipale de la Ville de Genève, qui portait le voile alors qu’elle travaillait en contact avec le public, a pris la décision de le retirer sur son lieu de travail, à la suite des remous occasionnés.

Il y a quelques mois, la Ville de Genève avait temporairement accordé l’autorisation à cette collaboratrice d’une institution culturelle de porter le voile – un attribut religieux qu’elle n’affichait pas lors de son engagement – en attendant que le projet de loi sur la laïcité soit voté par le parlement cantonal, a priori avant l’été ou à la rentrée prochaine. Puisque le texte stipule que les collaborateurs de l’Etat ou des communes «s’abstiennent de signaler leur appartenance religieuse par des propos ou des signes extérieurs» lorsqu’ils sont «en contact avec le public», la question se serait réglée d’elle-même en cas d’approbation. Pour Sami Kanaan, magistrat en charge de la Culture, il s’agissait ainsi de ne pas prendre de décision hâtive et de prôner une forme de tolérance.

Plusieurs élus municipaux ainsi que Pierre Maudet, en charge du dossier sur la laïcité, avaient amèrement attaqué cette décision. Le conseiller d’Etat l’avait qualifiée de «choquante» et «irresponsable», estimant que la Constitution, dans laquelle la laïcité de l’Etat est inscrite, et la jurisprudence suffisaient à interdire ce cas de figure, notamment afin d’éviter tout risque de communautarisme. (TDG)

(Créé: 25.02.2016, 10h31)

Articles en relation

En contact avec le public, une employée porte le voile

Genève En attendant une base légale, la Ville tolère la situation. Une approche irresponsable selon Pierre Maudet. Plus...

Publicité

Caricatures

Inauguration du Gothard
Plus...