Deux enfants auraient mis le feu à l'église du Lignon

GenèveL'incendie qui s'est déclaré samedi midi a détruit toute la charpente en bois de l'église. Le sinistre n'a fait aucun blessé.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un important incendie s'est déclaré dans l'église catholique du Lignon, ce samedi vers 12h15. Des témoins ont vu une épaisse fumée noire s'échapper du bâtiment en béton armé situé à deux pas du centre commercial; puis quelques minutes plus tard, la nef de bois s'enflammer. Les pompiers ont reçu un premier appel à 12h18, puis des dizaines d'autres. Un premier véhicule est arrivé sur place à 12h24. Au total, 52 sapeurs-pompiers professionnels et volontaires ont lutté contre les flammes. Douze gendarmes étaient présents ainsi que quatre policiers municipaux. A leur arrivée, les flammes avaient déjà englouti l'église,«ils se sont donc concentrés sur la protection de la cure voisine», explique le capitaine Schumacher du SIS. L'incendie a été maitrisé en une heure.

Personne n'a été blessé, ni la famille qui préparait un baptême dans la salle des fêtes au sous-sol, ni les habitants de la cure - quatre bonnes sœurs, l'abbé et deux autres personnes. Tous ont pu sortir à temps ou étaient déjà dehors. Les logements ont été préservés et leurs habitants pourront les réintégrer ce soir déjà. La salle du sous-sol est intacte mais a subi d'importants dégâts liés à l'eau et à la fumée. L'école voisine a été épargnée. Seule une personne a été emmenée en ambulance pour une légère intoxication liée à la fumée.

L'église, pour sa part, a entièrement brûlé. Les restes de la charpente en bois ont été coupés à la tronçonneuse afin d'éviter qu'ils ne s'écroulent. «Un élément important du patrimoine du Lignon et des années 1960 vient de partir en fumée, il y a là quelque chose de traumatisant, déplore Yvan Rochat, le maire de Vernier. Nous allons faire au mieux pour panser les plaies.» Et de rassurer: «L'église m'a assuré qu'elle avait une assurance, c'est une bonne chose!»

A l'heure actuelle et d'après un communiqué du service de presse de la police cantonale, l'enquête menée suite à l'incendie semble impliquer deux jeunes enfants. Ils ont d'ores et déjà été entendus dans les locaux de la police judiciaire en présence de leurs parents et ont pu regagner leur domicile. «Il sied de préciser que vu leur jeune âge, ils ne sont pénalement pas responsables», ajoute le communiqué. L'enquête poursuit son cours à la brigade des mineurs de la police judiciaire.

(TDG)

(Créé: 13.09.2014, 20h09)
Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Tamedia licencie 24 personnes
Plus...