Dominique Warluzel en prison pour 2600 francs

Coup de feu à La RéserveLa justice reproche à l'avocat d'avoir tiré sur une aide-soignante, samedi après-midi, dans sa suite du Palace genevois La Réserve.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'avocat Dominique Warluzel, 58 ans, a été placé en détention provisoire par le Tribunal des mesures de contrainte, révèle aujourd'hui Le Temps. La justice lui reproche d'avoir tiré sur une aide-soignante, samedi après-midi, alors qu'il se trouvait dans sa suite du Palace genevois, La Réserve. La balle s'est fichée dans le cadre de la porte de la chambre, la victime n'a pas été blessée. Un litige financier serait à l'origine de la dispute.

Pas la première fois

Selon les informations de la Tribune de Genève, la femme visée est une Française d'origine nord-africaine âgée de 45 ans. Dominique Warluzel est prévenu de tentative de meurtre mais également de mise en danger de la vie d'autrui. Selon nos sources, ce n'est pas la première fois que cette dame, engagée depuis sa maladie, aurait été menacée.

Le montant du litige financier, toujours selon nos informations, s'élevait à 2600 francs. L'avocat, qui a besoin de soins constants depuis qu'un AVC l'a terrassé début 2013 aux Bahamas, voulait la payer à la journée alors qu'elle voulait être rémunérée à l'heure. Tout de suite après le coup de feu, il a demandé à un tiers de verser à l'aide-soignante la somme litigieuse. Me Nicholas Antenen, avocat de Dominique Warluzel, tient à préciser: «Une chose est certaine, mon client n'a jamais eu l'intention ni de tuer, ni de blesser cette personne. Il est profondément affecté par ce qui s'est passé.» Il ajoute: «Ce serait réducteur de ramener cette affaire à un conflit d'argent.»

«Envahi par le regret»

Entendu par le procureur Walther Cimino, chargé de l'enquête mais qui refuse de s'exprimer, l'avocat genevois a dit «être envahi par le regret», il a également indiqué qu'il voulait «réparer le dommage» par rapport au choc subi par l'aide-soignante.

Toujours selon nos informations, la balle s'est fichée dans une porte intermédiaire de la suite occupée par Dominique Warluzel. Ce dernier avait une arme pour se défendre dans un monde qu'il considère comme «peu sûr». Selon nos sources, l'avocat aurait expliqué son geste comme un coup de semonce pour faire comprendre à cette dame qu'il était en colère, mais il aurait aussi dit que le coup était parti tout seul. Dominique Warluzel est hémiplégique depuis son AVC en 2013, ses mouvements sont difficiles, il prend énormément de médicaments.

Expertise psychiatrique ordonnée

Une expertise psychiatrique sera ordonnée pour évaluer le degré de responsabilité de l'avocat. Le Tribunal des mesures de contrainte a prolongé sa détention de trois mois à cause d'un risque de fuite, de collusion et de récidive, compte tenu de son état physique et psychique. Il se trouve au quartier cellulaire des HUG. «Il n'y a pas de traitement VIP pour lui, précise Me Antenen, on peut en être fier en tant que Genevois et Suisse. Il ne bénéficie d'aucun traitement de faveur et il n'en a d'ailleurs demandé aucun.» Me Antenen nous informe qu'une audience de confrontation aura lieu le lundi 11 janvier au Ministère public entre Dominique Warluzel et l'aide-soignante.

Au moment de la dispute, selon nos sources, l'avocat était seul dans sa chambre avec l'aide-soignante. (TDG)

(Créé: 05.01.2016, 13h34)

Dossiers

Articles en relation

Me Bonnant: «On ne tue pas pour une somme si dérisoire»

L'avocat vedette prend la défense de son confrère accusé. Selon lui, Dominique Warluzel n'a eu aucune volonté homicide. Plus...

Warluzel en détention pour tentative de meurtre

Genève L'avocat Dominique Warluzel a tiré sur une femme se trouvant dans sa chambre d'hôtel. Il a été arrêté. Plus...

La vie de Warluzel, star du barreau genevois, après un AVC

Destin Un film de la RTS retrace la vie, le coup du sort et la lente rééducation de l'avocat. Le mal touche 16'000 Suisses tous les ans Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève: le taux d'imposition des entreprises fixé à 13,5%
Plus...