Défaite sans appel des opposants au CEVA

justiceLe Tribunal fédéral a rejeté les quatre ultimes recours contre la future liaison ferroviaire Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse.

La future gare de Champel, sur le tracé du CEVA.

La future gare de Champel, sur le tracé du CEVA. Image: Jean Nouvel

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Tribunal fédéral (TF) rejette les quatre derniers recours contre CEVA. La plus haute instance juridique suisse lève ainsi les dernières restrictions bloquant encore partiellement le démarrage du chantier de la future liaison ferroviaire Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse. Elles empêchaient notamment le percement du tunnel de Champel.

Les recours émanaient tous de propriétaires ou de locataires d’immeubles situés à la hauteur de ce tunnel et de la halte de Champel. Les autres tronçons de la future ligne n’étaient plus remis en cause.

Avec cette décision du TF, le projet CEVA bénéficie enfin d’une autorisation de construire en force sans plus aucune restriction.

«Le Conseil d'Etat salue cette décision du Tribunal fédéral qu'il attendait avec impatience, comme 61.2% des Genevois qui avaient soutenu le projet le 29 novembre 2009. La justice a explicitement constaté que les mesures de protection prévues et les charges imposées aux maîtres d'ouvrage protégeront les riverains de manière adéquate et suffisante. Nous allons enfin pouvoir consacrer toutes nos forces et nos ressources à la construction à proprement parler de cet ouvrage structurant pour notre agglomération et dont nous avons tant besoin», se réjouit François Longchamp, conseiller d'Etat chargé du département des constructions et des technologies de l’information.

Clause contestée

En dernière instance, le TF confirme la décision d’approbation des plans prise par l’Office fédéral des transports (OFT) en 2008 ainsi que l’une de ses clauses les plus contestées. Celle-ci prévoit que les mesurages dans les ouvrages souterrains et les immeubles concernés ne seront effectués qu’une fois le gros-oeuvre achevé.

Des pronostics précis en matière de propagation de vibrations et de génération du son solidien, soit le grondement sourd provoqué par le passage des trains, sont «extrêmement difficiles et sujet à des imprécisions relativement importantes en raison de la nature géologique du sol», souligne le TF.

Pour déterminer l’ampleur des immissions éventuelles, la méthode consistant à procéder à des mesurages sur le site, une fois le gros- oeuvre achevé, est adéquate, poursuit le TF.

Dalles flottantes

Il ressort des rapports d’expertise que les valeurs préconisées par les normes applicables seront très probablement respectées avec un système de dalles flottantes. Selon le TF, «les mesures de protection prévues et les charges imposées aux maîtres d’ouvrage protégeront les riverains de manière adéquate et suffisante contre les vibrations et le bruit solidien.» Il appartiendra par conséquent à l’OFT de définir la nature exacte des protections à poser, une fois les mesurages effectués, ajoute la haute instance.

En décembre dernier, avant de rendre son verdict définitif, le TF avait provisoirement interdit l’abattage d’arbres au Val d’Arve, là devrait être aménagé le portail du futur tunnel de Champel.

Premier coup de pioche

Ces mesures n’avaient pas empêché le démarrage du chantier. Le premier coup de pioche avait été donné le 15 novembre dernier. La conseillère fédérale Doris Leuthard, cheffe du Département fédéral des transports, avait participé à la cérémonie.

«Après le Tribunal administratif fédéral et l’Office fédéral des transports, le Tribunal fédéral confirme à son tour la conformité du dossier d’approbation des plans déposé en 2006. Cela souligne la qualité du travail accompli pour concrétiser ce projet ferroviaire capital pour la région franco-valdo-genevoise», se félicite Philippe Gauderon, chef Infrastructure, CFF SA.

Devisé à 1,5 milliard de francs pour le tronçon qui sera construit sur sol suisse et à 240 millions d’euros pour les deux kilomètres qui seront aménagés sur sol français, le CEVA devrait être inauguré en 2017. Il sera la colonne vertébrale du futur réseau RER, qui rayonnera à partir et de Genève jusqu’en France voisine et dans le canton de Vaud. Long de 13,7 km, le tracé du CEVA avait suscité pas moins d’une soixantaine d’oppositions. (TDG)

(Créé: 29.03.2012, 12h01)

Dossiers

Galerie Photos

Les futures gares du CEVA

Les futures gares du CEVA Les six nouvelles gares entre Cornavin et Annemasse se dévoilent en images de synthèse. A découvrir!

Articles en relation

Derniers arbres abattus sur le plateau de Champel

ceva Les travaux préparatoires de la future gare du CEVA continuent au-dessus de l’Hôpital Plus...

Le Tribunal fédéral a tranché: le CEVA reste bloqué par les recours

Chantier Les opposants pavoisent. La justice suprême a donné tort aux CFF et à l’Etat de Genève. Plus...

Le CEVA en trois dimensions

TRANSPORTS Le projet de liaison ferroviaire Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse (CEVA) a fait l'objet d'une modélisation vidéo, réalisée par la haute école du paysage, de l’ingénierie, et d'architecture de Genève. Plus...

Le référendum anti-CEVA recueille 12?704 signatures

TRANSPORTS On votera en novembre ou en mars 2010. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse: seul 6% de femmes cadres sup' dans les grandes entreprises
Plus...