Sortie en raquettes sur le Salève au clair de lune

Week-end en baladePlongée dans l’histoire de la colline du Grand Genève avec en prime un festival de lumières à perte de vue.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Rendez-vous est pris en fin d’après-midi, samedi, au parking du haut de la Croisette. Silvana et Emmanuelle distribuent raquettes, bâtons et lampes frontales à la vingtaine de participants à cette troisième randonnée au clair de lune, sur le Salève. Dans le groupe, quelques marcheurs, mais essentiellement des novices qui n’ont jamais crapahuté avec ces grosses semelles de plastique. Certains ont fait le déplacement d’Angleterre ou de Lyon, juste pour l’occasion. Le coucher du soleil salue le lever exceptionnel d’une lune presque pleine.

La première étape consiste en un petit échauffement ludique sur un pâturage. Chausser les raquettes s’avère ensuite légèrement fastidieux. Afin de profiter de la balade et du spectacle, le groupe est scindé en deux. On suit Emmanuelle, d’un bon pas, jusqu’à une première étape dans la forêt. Sous un arbre, des traces émergent d’un fourré. «De quel animal s’agit-il?» interroge la guide alpine. Un sanglier? Un daim? Un renard? Mais non, juste un lièvre… «Dans quel sens va l’animal?» Chacun y va de sa petite hypothèse et teste par une cabriole. On profite pour se ravitailler en eau ou enlever un pull car, malgré une température frisant avec les gelées, on transpire déjà.

Enigmes historiques

La randonnée proposée ne s’arrête pas à ses qualités sportives. Elle nourrit aussi notre bagage historique, géographique et géologique de la région. Trois énigmes sont à résoudre avant d’arriver au sommet du Mont-Salève. Emmanuelle remet un sac à chaque équipe. Au bout, un cadenas que l’on ouvrira à condition de répondre correctement à trois questions. On repart à travers champs, sous une lune étincelante. Les lampes frontales restent dans la poche, la lumière lunaire sur la blancheur des pâturages illumine la route. Les couleurs de la nature disparaissent pour laisser place à un paysage féerique, comme lesté entre le projecteur de cette lune ronde et les lueurs des villes en contrebas. En file indienne, on découvre encore des traces de renard, de chien ou de sanglier. A chaque fois, images à l’appui, on devine quel visiteur nocturne nous a précédés.

La dernière étape nous mène aux célèbres rochers de Faverges. Un amas de roches de grès sidérolithiques, constituées de sable et de grès quartzeux. Une colline jurassique, sortie de la mer il y a plusieurs dizaines de millions d’années, à l’ère tertiaire. Des structures karstiques colorées, formées par la dissolution des roches calcaires, très prisées des enfants pour leurs parois à grimper et leurs labyrinthes de grottes. La dernière énigme évoque le rôle de François Orjobet, paysan de Collonges-sous-Salève. Son nom sera donné à la grotte qu’il a fait découvrir en 1779 à Horace Bénédict de Saussure, célèbre naturaliste et géologue genevois, considéré comme le fondateur de l’alpinisme. Les cadenas cèdent sous la perspicacité des participants et les sacs dévoilent leurs trésors: vin chaud, airelles, noix et pain d’épices! De quoi redonner la pêche aux équipes pour la dernière ligne droite.

On repart en direction de l’Observatoire, en longeant un étang. La nuit et le froid font accélérer le pas de la petite colonne guidée par une lumière rouge, au loin, au pied de l’antenne relais du Salève.

Vacherin en boîte à l’arrivée

Le petit encas n’a pas calé les estomacs. La porte du restaurant passée, la récompense à l’effort se devine à l’odeur: un vacherin Mont-d’Or, cuit dans sa boîte sur un lit de pommes de terre, pour reprendre des forces dans ce café d’altitude chaleureux, avec ses canapés, ses tablées et une cuisine raffinée ou montagnarde, selon les appétits. Vers 22h, on reprend la route vers la Croisette, mais par les crêtes cette fois-ci. Le retour est plus direct, on digère en admirant la vue exceptionnelle sur le Grand Genève. Des lumières à perte de vue à faire pâlir Charlie Chaplin! (TDG)

Créé: 29.01.2016, 20h37

Avant de partir, quelques conseils

Comment y aller:

En voiture depuis Genève, passer par Collonges-sous-Salève, puis le Coin et arrivée à la Croisette. Le rendez-vous est fixé dans le parking supérieur, au-dessus du hameau.

Le sentier historique:

Le Salève, bien qu’il soit situé sur le territoire haut-savoyard, est la montagne des Genevois. Son histoire et sa diversité biologique en font un site apprécié des promeneurs, des sportifs et des naturalistes.

La balade en raquettes:

Le parcours proposé est une boucle de plus de 7?km, partant de la Croisette, reliant l’observatoire de Monnetier, puis retour à la Croisette. La première partie dure environ deux heures à travers champs, entrecoupées de plusieurs pauses ludiques et culturelles. Le retour est plus direct, par les crêtes. Compter 45?minutes.

Pause gourmande:

Café-restaurant L’Observatoire, 8200 route des 3 lacs, Monnetier-Mornex. Juste à côté de l’antenne relais du Salève. Tél.: 00 33?4?50?39 60 57, mail: contact@lobservatoire.fr

Pour tout renseignement:

La balade au clair de lune en raquettes est organisée par deux guides professionnelles, Emmanuelle Gabioud et Silvana, de l’association Via Naturae, www.vianaturae.fr, tél.: 00 33?638?97?06 98 ou 078 847 86 65. Mail: emmanuelle@vianaturae.fr
Tarifs: 25?€ la randonnée avec prêt de raquettes, de bâtons et d’une lampe frontale. Compter 30?€ pour le repas. On peut apporter son propre matériel.

Equipement et matériel:

La fraîcheur nocturne incite à prévoir des habits de ski chauds, adaptés à la randonnée dans la neige, quitte à les retirer au fil de la balade. Prendre aussi des chaussures de marche montantes et imperméables ou après-ski, des gants et un bonnet, un petit thermos avec une boisson chaude et un sac à dos.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève championne suisse des vols de voitures
Plus...