Cointrin économise 450 millions d'impôts par an

Genève AéroportNoé21 et cinq autres associations ont aussi mesuré l'impact environnemental et les pertes des valeurs immobilières autour de l'aéroport.

Le système d'information du territoire (SITG) renseigne sur les zones de bruit de l'aéroport. La ligne bleue extérieure note la limite de 50 décibels entre 6h et 22h. La zone bleue marque la limite des 60 décibels. Le réseau routier génère également une pollution sonore (en jaune inférieure à 60 décibes, en rouge inférieure à 70 décibels).

Le système d'information du territoire (SITG) renseigne sur les zones de bruit de l'aéroport. La ligne bleue extérieure note la limite de 50 décibels entre 6h et 22h. La zone bleue marque la limite des 60 décibels. Le réseau routier génère également une pollution sonore (en jaune inférieure à 60 décibes, en rouge inférieure à 70 décibels).

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dans un petit film d'animation posté par Noé21 sur Viméo , l'association écologiste genevoise affirme que «l'aviation nuit gravement à la santé». On y voit des touristes s'entasser sur une île paradisiaque, laquelle finit par sombrer ou être submergée par les flots, réchauffement climatique oblige. Pour Noé21, le ticket pour les îles ou le saut de puce est artificiellement bas (Le prix moyen du billet Easyjet oscille autour de 55 pounds (75 fr) depuis dix ans). Ce montant ne couvre pas les coûts induits et alimente une demande artificiellement élevée.

Lire: Genève trace son avenir dans les turbulences

L’association genevoise vient de chiffrer ses critiques dans un rapport de 18 pages sous le titre «Le coût sociétal du trafic aérien à Genève et les effets sur les finances publiques». Les pertes liées au régime fiscal spécial de l’aviation se montent à 450 millions de francs par an. C’est la Confédération qui en pâtit à raison de 350 millions en 2014 résultant de l’exonération du kérosène des taxes sur les huiles minérales et 100 millions au titre de la TVA.

Les coûts climatiques s’élèveraient eux, toujours selon Noé21, à 202 millions de francs annuels pour le trafic aérien à Genève. Les experts ont aussi calculé à titre d’exemple la perte de valeur des biens immobiliers de la commune de Versoix, évalués à 325 millions de francs. De son côté, le bureau Ecoplan estime à 37 millions de francs par an les coûts de la pollution de l’air et 66 millions ceux du bruit causés par le trafic aérien en Suisse.

Noé 21 ne méconnaît pas les apports économiques de l’aéroport qu’elle résume en un paragraphe: 10 000 emplois directs ou indirects, 36 millions versés dans les caisses de l’Etat par an (la moitié du bénéfice). L’association demande que l’Etat étudie sérieusement tous les impacts de Cointrin.

Au printemps 2015, l’association présidée par Magali Origa, avait déjà contesté les prévisions de croissance de la plate-forme aéroportuaire genevoise, laquelle, à coup de 100 millions d’investissements par an, s’arme pour accueillir les 25 millions de passagers qu’elle prévoit à l’horizon 2030. En août dernier, des députés Verts avaient relayé ces critiques au Grand Conseil afin d’infléchir le nouveau Plan sectoriel de l’infrastructure aéronautique (PSIA) piloté par Berne. La résolution R787 est toujours en attente à l’ordre du jour du parlement et a peu de chance d'être traitée à la prochaine session des 21 et 22 avril.

Genève Aéroport conteste

Genève Aéroport fait remarquer que la croissance des mouvements d’avions (+21% d'ici 2030) sera bien moindre que celle des passagers (+ 56%). Son service de presse note aussi incidemment que les corrections que Noé21 a cru devoir apporter l’an dernier aux prévisions de croissance du trafic sont d’ores et déjà invalidées par les faits.

A l’Office fédéral de l’aviation civile, on dit ne pas avoir reçu officiellement l’étude Noé21. Le Plan sectoriel de l’infrastructure aéronautique a pris du retard. Genève a obtenu un délai de Berne pour consulter les communes. A la mi-mars, 44 municipalités se sont liguées contre le bruit de l’aéroport.

Le bruit des avions suivis en ligne

Chaïm Nissim, secrétaire de Noé21, se réjouit à ce sujet des promesses faites par le Conseil d’Etat de plafonner le bruit et les émissions de CO2 dans tout le canton. Le secrétaire de l'association écologiste assure que Noé21 restera vigilant pour faire respecter ces promesses. Il cite le cas des 17 micros placés autour de l'aéroport, qui, dit-il, n'ont jamais été exploités. Une déclaration qui surprend l'aéroport. Celui-ci annonce que ce système de mesure va être complètement modernisé et que tout un chacun pourra bientôt suivre le bruit des avions en direct.

Ndlr: Cet article a été complété et remanié à 19h.

(TDG)

Créé: 13.04.2016, 19h02

Deux promesses importantes

Jusqu'à la COP 21, le transport aérien échappait presque totalement aux régulations, indique Chaim Nissim, secrétaire de Noé21. Cependant, la conférence de Paris a conduit le Conseil d'Etat genevois à faire deux promesses importantes: la première est inscrite dans le plan climat et vise à plafonner les émanations de CO2, dans le canton, la seconde concerne le bruit qui ne doit pas augmenter lui non plus.

Six associations parrainent l'étude sur le coût sociétal du trafic aérien à Genève: Noé21, ATE Genève, ARAG, AFRAG, Association climat Genève et WWF Genève. (JFM)

Articles en relation

Genève Aéroport trace son avenir dans les turbulences

Aviation 25 millions de passagers en 2030, 40% des émissions polluantes du canton. Les maires riverains se mobilisent. Plus...

Le trafic passagers de Cointrin a crû de 60% en dix ans

Genève Aéroport Chiffre d’affaires en hausse, tout comme le nombre de passagers, les dirigeants sont satisfaits de l’exercice écoulé. Plus...

Les communes se liguent contre le bruit de l’aéroport

Pollution Plus de 40 localités suisses et françaises réclament des mesures pour limiter l’impact des vols. Le bras de fer avec l’Etat s’engage. Plus...

L’avenir de l’aéroport est un casse-  tête pour Genève

Développement A partir de 2030, 1001 scénarios sont possibles vu l’évolution rapide de l'aviation. Mais il est trop tôt pour communiquer dit Pierre Maudet. Plus...

Un rapport sur le développement de Cointrin est contesté

Aéroport Les projets d’agrandissement de l’aéroport de Genève se fondent sur un rapport allemand dont les calculs de la fréquentation seraient contestés. Plus...

Le film propagande de Noée21


Aviation : on va ou?? from Noé21 on Vimeo.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Fête de la musique
Plus...