Casinos: faut-il autoriser les jeux en ligne?

Débat en ligneBerne veut libéraliser le marché des jeux sur internet. Les milieux de la prévention s'étranglent. Et vous, qu'en pensez-vous?

Jeu de poker online présenté aux professionnels du secteur lors d'un salon à Las Vegas en 2011.

Jeu de poker online présenté aux professionnels du secteur lors d'un salon à Las Vegas en 2011. Image: AP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Coup de sac dans le secteur des jeux d'argent. La Suisse pourrait bientôt connaître une large ouverture de ce marché fort lucratif. Mercredi 21 octobre, le Conseil fédéral a en effet adopté un projet de loi qui entend libéraliser l'ensemble du domaine. Outre l'autorisation des tournois de poker en dehors des maisons de jeux et l'exonération des gains de loterie et de casino, la légalisation des jeux en ligne constitue la principale innovation du texte, qui a été transmis au parlement.

Les casinos désirant mettre à disposition de leurs clients une offre internet pourront donc le faire, moyennant une extension de leur concession. Parallèlement, l'accès depuis la Confédération aux sites de jeux étrangers illégaux sera bloqué. Aujourd'hui, il est officiellement interdit d'y accéder mais aucun contrôle n'est effectué.

Un cinquième du volume du jeu en Suisse

Or le domaine connaît un essor considérable depuis quelques années, notamment grâce au téléphone portable; il représente un cinquième du volume du jeu en Suisse. Une manne qui échappe actuellement aux casinos helvétiques, lesquels accusent un recul continu de 30% de leur chiffre d'affaire depuis 2007. L'Etat s'y retrouverait aussi, puisqu'il perçoit une redevance sur les gains des casinos, qui tombe dans les caisses de l'AVS.

Les maisons de jeux applaudissent cette nouvelle loi. Elles y voient un moyen de lutter contre la concurrence des sites basés à l'étranger et de mieux réguler le marché. Leur faîtière, la Fédération suisses des casinos, assure également que le dispositif permettra de mieux lutter contre la dépendance au jeu, arguant du fait qu'il est plus facile de surveiller les e-casinos que les casinos terrestres et que les mineurs ou les personnes souffrant d'addiction pourront être immédiatement détectées et interdites de jeu online.

Maximiser les profits aux dépens de la prévention

Quant aux acteurs de la prévention, ils se disent consternés par cette libéralisation à tous crins. S'ils ne sont pas opposés à la légalisation des jeux en ligne, ils déplorent qu'elle ne soit assortie d'aucune mesure d'encadrement et de protection des joueurs. Le Groupement romand d'études des addictions (GREA) regrette que le Conseil fédéral «favorise avant tout les opérateurs de jeux», «oublie les promesses faites en matière de responsabilité sociales» et ne vise qu'à maximiser ses profits sans débourser pour la prévention, alors même que le potentiel addictif du jeu en ligne est reconnu comme supérieur.

Dans un communiqué, le GREA a appelé de ses voeux que le texte prévoie un financement pour soutenir les mesures de protection dans les cantons ainsi que la création d'un organe autonome de surveillance sur le jeu excessif. Cette entité permettrait d'éviter les conflits d'intérêts de l'Etat entre ses juteux revenus fiscaux et les coûts sociaux du jeu excessif, estimés à près de 600 millions par année.

Et vous, qu'en pensez-vous?

Est-il nécessaire de légaliser les jeux en ligne? Ou la situation actuelle est-elle satisfaisante? Le projet de loi prend-il assez en compte la protection des joueurs? La Confédération joue-t-elle le jeu des casinos? Est-ce une bonne chose que de tenter de reprendre la main sur les énormes montants qui se jouent sur des sites établis à l'étranger?

Votre avis nous intéresse! Venez débattre de ce sujet sur notre site. La «Tribune de Genève» publiera des extraits des interventions des internautes dans sa rubrique «Débat en ligne» de ses éditions de vendredi. (TDG)

(Créé: 26.10.2015, 15h52)

Sondage

Casinos: faut-il autoriser les jeux en ligne?

Oui

 
46.5%

Non

 
51.2%

Je ne sais pas

 
2.3%

43 votes au total


Articles en relation

Casinos, rien ne va plus!

Jeux d'argent En Suisse, entre 2007 et 2013, les recettes des maisons de jeu se sont réduites de 25%. Plus...

«La protection des joueurs passe après les intérêts financiers»

Jeux d'argent Le Conseil fédéral veut autoriser les jeux en ligne. Les milieux de la prévention jugent les mesures visant à éviter les addictions nettement insuffisantes. Plus...

Le Conseil fédéral veut autoriser les casinos en ligne

Jeux d'argent Berne veut autoriser les e-casinos et les tournois de poker hors maison de jeu. Il veut également exonérer tous les gains des jeux d'argent. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.