Les autorités genevoises refoulent le prédicateur panafricain Kémi Seba

Meeting racisteLe polémiste est sous le coup d’une interdiction d’entrée et de séjour en Suisse.

Kémi Seba

Kémi Seba Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Cueilli à la sortie de l’avion. Le prédicateur panafricain Kémi Seba a été intercepté dès son arrivée à l’aéroport international de Genève. Le ressortissant français d’origine béninoise a été remis aux autorités de son pays.

Le ministre francophone du New Black Panther Party devait tenir samedi à Genève une conférence sur «le panafricanisme et les méfaits de l’impérialisme». Un meeting raciste en perspective pour celui qui a été condamné à de nombreuses reprises pour antisémitisme.

Selon un communiqué de la Chancellerie, «les autorités policières genevoises ont rendu attentifs les services de la Confédération au risque que M. Seba n’incite à la haine raciale et ne lance des appels à la violence». L’Office fédéral de police a décidé hier d’interdire le polémiste d’entrer sur le territoire.

Les milieux antifascistes genevois avaient tenté de saboter la tenue de la conférence en appelant à harceler les organisateurs par téléphone et par e-mail.

(TDG)

Créé: 25.10.2012, 20h16

Articles en relation

Les milieux antifascistes genevois montent au front contre un meeting raciste

Droits de l'homme Pour l'extrême-gauche le Français d'origine béninoise Kémi Seba est un antisémite et panafricaniste notoire. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les cent jours de Trump
Plus...