Les associations qui combattent les dépendances font toit commun

ADDICTIONSLe CIPRET, la Fegpa et Rien ne va plus inaugurent leurs nouveaux locaux.

Mauro Poggia, conseiller d'Etat en charge de la Santé

Mauro Poggia, conseiller d'Etat en charge de la Santé Image: Georges Cabrera

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les organismes qui combattent le tabagisme, l’alcoolisme et l’addiction au jeu à Genève sont réunis depuis février au sein d’une association faîtière nommée Carrefour Addictions. Cette mise en réseau, qui n’équivaut toutefois pas à une fusion, a mené le CIPRET, la Fegpa et Rien en va plus à emménager ensemble cet automne dans de nouveaux locaux. Sis au rez-de-chaussée d’une superbe maison de maître à l’angle de la rue Agasse et de l’avenue de l’Amandolier, ce nouvel espace a été inauguré officiellement mardi, en présence du conseiller d’Etat chargé de la santé, Mauro Poggia.

«Cette tâche est essentielle pour la protection de notre jeunesse, a souligné le magistrat. Il faut promouvoir la solidarité envers ces personnes qui sont avant tout malades, sans toujours en avoir conscience.» L’élu a rappelé les coûts sociaux de fléaux comme le tabagisme, l’alcoolisme ou la consommation de cannabis ainsi que les drames, notamment routiers, qu’ils sont susceptibles d’engendrer.

C’est le pouvoir politique qui a poussé ces associations à se rapprocher, dans un double but: rationaliser leurs coûts en améliorant leurs synergies, mais aussi favoriser une meilleure coopération entre elles, alors qu’on observe des cas de polytoxicomanies. On peut être dépendant aux jeux vidéos, tout en étant un consommateur excessif de haschich. Le contrat de prestations qui lie l’Etat à ces organismes court de 2013 à 2016 avec une subvention globale à la clé qui approche 2 millions de francs par an. (TDG)

(Créé: 04.02.2014, 14h47)
Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Séisme en Italie
Plus...