A l'approche de Pâques, les amis des lapins lancent un cri d'alarme

PréventionDes associations de défense des petits rongeurs ont constaté une augmentation massive d’abandons depuis le début de l’année

Image: Terre et Nature

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Les vitrines des magasins commencent déjà à se remplir d’œufs et de lapins, pas seulement en chocolat malheureusement. Certains commerçants n’hésiteront pas à utiliser des lapereaux comme «appât» pour les plus petits… et le porte-monnaie de leurs parents.» A l’approche de Pâques, période semble-t-il propice à l’achat compulsif de ces petits rongeurs, la Colline aux Lapins et le Club Romand des Amis des Cochons d’Inde lancent un cri d’alarme, par le biais d’un communiqué de presse, pour sensibiliser les familles: «Si votre enfant vous demande un animal, réfléchissez bien avant de vous laisser tenter. Nous avons, en effet, constaté une augmentation massive d’abandons depuis le début de l’année.»

«Beaucoup de personnes finissent par céder aux requêtes pressantes de leurs enfants et rentrent à la maison avec des lapins ou des cochons d’Inde, une cage, des aliments, sans se rendre compte que ces animaux demandent un engagement qui peut durer dix ans et plus pour un lapin et entre cinq et huit ans pour un cochon d’Inde», lit-on dans le communiqué.

Le vétérinaire cantonal genevois Grégoire Seitert confirme l’exigence de l’exercice: «L’achat de tout animal vivant mérite une réflexion et une sérieuse discussion au sein d’une famille pour savoir qui va s’occuper de l’animal et remplir les nombreux besoins liés à sa détention.» Faute de prise de conscience, les refuges sont souvent pleins de lapins et de cochons d’Inde abandonnés avant les vacances scolaires, de bébés qu’on ne sait pas à qui donner, ou de plus vieux qui n’amusent plus personne. Des animaux sont parfois aussi lâchés dans la nature…

(TDG)

Créé: 19.03.2012, 16h03

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Fête de la musique
Plus...