Antonio Hodgers ferme la porte à la Chambre immobilière

ImmobilierLe magistrat a demandé à ses services de ne plus collaborer avec la CGI. Une mesure exceptionnelle qui cache un conflit larvé.

Dans un mail interne adressé à ses cadres à la fin du mois de mai et que nous avons pu nous procurer, Antonio Hodgers leur annonce que «les collaborations du département avec la CGI sont suspendues jusqu’à nouvel avis».

Dans un mail interne adressé à ses cadres à la fin du mois de mai et que nous avons pu nous procurer, Antonio Hodgers leur annonce que «les collaborations du département avec la CGI sont suspendues jusqu’à nouvel avis». Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Rien ne va plus entre Antonio Hodgers et la Chambre genevoise immobilière (CGI). Les relations se sont à ce point envenimées que le conseiller d’Etat écologiste a pris une mesure totalement inédite. Il a décidé de fermer la porte de son Département de l’aménagement et du logement (DALE) aux représentants de la CGI.

Dans un mail interne adressé à ses cadres à la fin du mois de mai et que nous avons pu nous procurer, Antonio Hodgers leur annonce que «les collaborations du département avec la CGI sont suspendues jusqu’à nouvel avis». Concrètement, la CGI «n’est, jusqu’à nouvel avis, plus consultée dans le cadre des procédures du département avec ses partenaires». De même, elle n’est plus invitée «à aucun groupe de travail», exception faite pour les séances déjà agendées. «C’est du jamais-vu, une vraie déclaration de guerre», commente un fonctionnaire du DALE.

Le conflit a éclaté à l’occasion de l’assemblée générale de la CGI le 23 mai et avait pour motif une prise de parole d’Antonio Hodgers. Les versions divergent sur les événements mais, quoi qu’il en soit, le Conseil d’Etat a décidé de n’envoyer personne, chose inhabituelle.

«Cette affaire s’ajoute pour nous à d’autres événements montrant le manque de fiabilité de cette organisation», écrit Antonio Hodgers dans son e-mail. De fait, le magistrat vise Christophe Aumeunier. Secrétaire général de la CGI, ce dernier est aussi membre du Parti libéral-radical et député très actif au Grand Conseil.

«Nous avons des désaccords de fond, et c’est tout à fait normal, relève Antonio Hodgers. Mais j’attends des partenaires qu’ils s’engagent dans un dialogue constructif qui nous permette d’avancer, sans obstructions inutiles.»

Réagissant au boycott de son organisation, Christophe Aumeunier se dit «très surpris. Je n’en ai pas été informé et n’en ai pas vu les effets. Il me paraît institutionnellement impossible de se passer de la CGI, qui collabore depuis plus d’un siècle avec le département. C’est un faux-pas politique de Monsieur Hodgers qui supporte mal la contradiction.»

Tous deux affirment que ce conflit «n’a rien de personnel». Pourtant, le litige n’étonne guère certains députés de commission. «Entre les deux, tout est âprement discuté et les dossiers avancent mal», commente l’un d’eux. Plusieurs relèvent la forte personnalité des protagonistes, peu enclins au compromis, du moins entre eux.

Contexte politique

Au-delà de la question des personnes, d’autres soulignent le contexte politique. L’approche des élections, mais aussi les récentes propositions du magistrat écologiste qui suscitent l’opposition de la CGI, notamment sur la répartition du type de logements dans les futurs projets ou sur la densification en zone villas. (TDG)

Créé: 16.06.2017, 19h31

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Fête de la musique
Plus...