Zara s’agrandit en chassant Le Baroque

CommercesLe groupe espagnol a durement négocié auprès de Jelmoli pour s’installer à la place du restaurant Le Baroque, à la rue du Rhône.

Le restaurant Le Baroque, à la rue du Rhône, va fermer pour céder la place à Zara, qui s’agrandit.

Le restaurant Le Baroque, à la rue du Rhône, va fermer pour céder la place à Zara, qui s’agrandit. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Encore un restaurant qui disparaît à la rue du Rhône au profit d’une grande enseigne de mode. Le Baroque va fermer ses portes à la fin du mois. Le restaurant ouvert il y a près de quatre ans par les patrons de la boîte de nuit du même nom doit céder la place à Zara. La marque de prêt-à-porter espagnole souhaite agrandir son magasin voisin, qui donne sur la rue du Rhône et la place du Molard. Or, c’est toujours la loi du plus fort qui règne dans l’hypercentre de Genève.

Un certain dépit

Le restaurant, qui n’a pas pignon sur rue mais est accessible par un passage, mettra la clef sous le paillasson le 1er février. On sent un certain dépit dans le communiqué diffusé hier pour annoncer cette fermeture: «Le groupe Inditex (ndlr: propriétaire de la marque Zara), deuxième fortune de la planète selon le magazine Forbes, draguait l’enseigne, bien connue pour ses dîners festifs, depuis un moment déjà. Après une longue période de négociation, le géant espagnol, par sa détermination, a réussi à convaincre les rois de la fête de créer l’un des plus grands Zara d’Europe… Eh oui, il y a des offres qui ne se refusent pas!»

Les «rois de la fête», c’est le groupe Jelmoli, qui avec sa société immobilière Swiss Prime Site possède, entre autres, les immeubles abritant le grand magasin Globus, la boutique Zara du Molard et Le Baroque. Le groupe Jelmoli est aussi propriétaire de l’immeuble des Rues-Basses où s’est ouvert le magasin Zara Home en juin dernier. Celui-ci a remplacé l’enseigne Vögele, qui ne pouvait pas faire face à une augmentation de loyer.

«Ce sont les affaires…»

Mais il n’y a pas eu de forcing en l’occurrence, selon l’un des deux frères fondateurs du Baroque, Misam Ghadiali: «Cela s’est fait de manière courtoise, entre gentlemen, explique-t-il. Le groupe Inditex n’a aucunement tenté de mettre une pression sur le propriétaire ou sur nous. Ils ont simplement indiqué leur ferme volonté de reprendre l’espace du Baroque. Apres plusieurs mois de négociations, nous sommes tombés sur un accord qui satisfait les deux parties. C’est le monde des affaires…» La présidente de la Fédération du commerce genevois (FCG), Fabienne Gautier, n’y voit non plus rien à redire: «Les transactions immobilières ne nous regardent pas. Zara crée des emplois et par les temps qui courent, on ne peut pas le lui reprocher. C’est un employeur qui respecte le partenariat social et qui est membre de notre fédération, ce qui n’est pas le cas de certains groupes suisses.»

Hier, ni les représentants de Zara en Suisse ni le groupe Inditex en Espagne n’ont retourné nos appels. Quant au responsable de Swiss Prime Site, il n’était pas joignable. Mais les autorisations de construire demandées par Zara pour transformation d’un commerce à la place du Molard, agrandissement d’une boutique et changement d’affectation confirment que l’enseigne espagnole va reprendre les locaux du restaurant, situés dans le même pâté d’immeubles.

La fermeture de celui-ci est sans incidence sur les autres affaires de la société Le Baroque, qui exploite aussi depuis 1993 une boîte de nuit à la place de la Fusterie, mais encore le bar à vins La Tour du Molard et le restaurant Baroush, au carrefour de Rive. «Bien entendu, nous avons un pincement au cœur car ce restaurant représente la vitrine de notre groupe, confie Misam Ghadiali. Mais il y aura un nouveau Baroque en version améliorée!» (TDG)

(Créé: 15.01.2016, 21h48)

Articles en relation

Le groupe Zara habille la planète, mais à quel prix?

Espagne Inditex, propriétaire de la marque de textile, augmente ses bénéfices, mais n’améliore pas les conditions de travail de ses ouvriers Plus...

Greenpeace dénonce les produits toxiques dans les habits

Genève L'ONG a déroulé une banderole au-dessus de la boutique Zara, à la place du Molard. Plus...

Infobox

Une faim insatiable

La marque Zara ne cesse de s’étendre à Genève. Elle y possède quatre enseignes, dont une à Balexert, une au Centre commercial La Praille et une à la place du Molard. La dernière en date, le premier magasin Zara Home de Suisse, a ouvert en juin 2015, à la rue de la Croix-d’Or. Ce commerce de décoration d’intérieur y occupe plus de 2000 m2 sur trois étages. Le groupe Inditex, propriétaire de Zara, possède aussi les marques Massimo Dutti et Bershka, présentes au Molard et à Carouge. Avec 71,5 milliards de dollars, son fondateur, l’Espagnol Amancio Ortega, a été classé l’an dernier deuxième plus grande fortune de la planète, derrière Bill Gates. En 2015, Inditex annonçait l’ouverture de plus de 480 nouvelles boutiques dans le monde.

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Présidentielle
Plus...