Pierre-François Unger: «La vogue n'est pas en danger»

Nuisances sonoresLe conseiller d'Etat en charge du Service du commerce, Pierre-François Unger, apaise les esprits et appelle à la discussion.

Photo d'illustration

Photo d'illustration Image: PATRICK GILLIÉRON LOPRENO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pas de blague avec la vogue du côté de Veyrier. La commune est montée au créneau dans la presse suite à un préavis négatif du Service du commerce (Scom) concernant la dérogation d'ouverture prolongée des établissements publics durant la manifestation. En cause, les nuisances sonores.

Ce vendredi, le conseiller d'Etat en charge du Scom, Pierre-François Unger, calme les esprits: la vogue de Veyrier n'est pas en danger. «Ce qu’il faut, c’est se mettre autour d’une table, discuter afin que cette manifestation historique puisse avoir lieu sans que la loi ne soit enfreinte», indique le magistrat sur le site LeMatin.ch.

Jean Genolet, directeur du Scom, apporte encore deux précisions. Rien n'a été décidé à l'état puisque la commune de Veyrier n'a pas encore déposé de demande pour la vogue 2013. D'autre part, en raison de la plainte reçue l'an dernier et afin de bien faire connaître le droit en vigueur, son service a organisé une séance d'information à la mi-janvier à l'intention de la commune de Veyrier.

S'agissant du bruit, le Scom ne fait que suivre les recommandation du Service de protection légal contre le bruit qui est hébergé au sein du Département président par Michèle Künzler et qui a pour tâche de faire appliquer l'Ordonnance fédérale du 28 février 2007 sur la protection contre les nuisances sonores et les rayons laser lors de manifestations.

Romain Jordan, avocat de la Vogue, s'exprime sur la question: "On ne peut que s'étonner de la ligne d'action actuelle du SCom. Celle-ci revient à imposer à un employé de travailler, soudainement et du jour au lendemain, à temps partiel, et cela sans lui demander son avis! Quant à la Vogue, certes, un voisin s'est plaint il y a quelques mois, mais nous sommes sans nouvelles depuis lors. Je rappelle que la Vogue date de 1852 et s'est toujours tenue au même endroit. Comment décemment vouloir faire priver l'intérêt d'un seul face à celui d'une commune, de sa population et de ses traditions? Nous sommes confiants."

Reste la question de l'emplacement de la manifestation. Le quotidien se faisait écho de la volonté du Scom de déplacer les festivités. Inimaginable pour la commune veyrite. (TDG)

(Créé: 15.02.2013, 15h51)

Articles en relation

La Vogue de Veyrier à nouveau en galère d'horaires

Nuisances sonores L'emplacement et les horaires de fermeture de l'une des fêtes les plus populaires du canton de Genève sont à nouveau menacés suite à un préavis négatif du Scom. Plus...

Veyrier refuse de modifier les heures de fermeture de sa vogue

Fête villageoise Le conseil administratif de Veyrier a annoncé qu'il ne comptait pas modifier les heures de fermeture de sa vogue. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

CH: Comment détecter les candidats au djihad?
Plus...