La Une | Samedi 25 octobre 2014 | Dernière mise à jour 08:00
Ville de Genève

Pagani défend son règlement de police municipale

Par Olivier Francey. Mis à jour le 12.01.2013 5 Commentaires

Le magistrat nie avoir «bâclé» la rédaction du projet de règlement de la police municipale.

«Il était urgent de définir des priorités pour la police municipale, surtout que le dossier végétait en commission depuis plus de deux ans», affirme le maire de Genève.

«Il était urgent de définir des priorités pour la police municipale, surtout que le dossier végétait en commission depuis plus de deux ans», affirme le maire de Genève.
Image: Archives / Laurent Guiraud

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Accusé d’avoir rendu un «travail bâclé», Rémy Pagani reste stoïque. Objet de discorde: l’élaboration d’un projet de règlement de police municipale, vivement critiqué par un avis de droit qu’a commandé son propre collègue, le conseiller administratif Guillaume Barazzone. Pour l’actuel maire de la Ville de Genève, il n’y a pas à polémiquer. «Ce règlement a été mis en forme par l’un des spécialistes les plus reconnus en la matière», avance Rémy Pagani, en nous renvoyant à son auteur.

Quant à savoir pourquoi il s’était empressé de le déposer, deux jours seulement avant l’entrée en fonction de Guillaume Barazzone, le magistrat est tranchant: «Il était urgent de définir des priorités pour la police municipale, surtout que le dossier végétait en commission depuis plus de deux ans. Ce règlement n’est que l’expression démocratique de ce que veut la population et de ce qu’attendent les citoyens.»

Contacté, l’auteur du règlement, l’avocat (et ancien conseiller d’État socialiste) Bernard Ziegler conteste les accusations juridiques, qu’il qualifie de saugrenues. «Le seul point qui méritait discussion était la date choisie pour la rédaction de ce règlement, alors que le Grand Conseil doit se prononcer sur la révision de la Loi sur les agents de police municipale. Mais cette question est éminemment politique! D’autre part, la Ville s’apprêtait à engager de nouveaux agents, l’Exécutif tenait à leur donner un cadre, une base réglementaire.» Et de conclure que si «Monsieur Barazzone souhaite modifier le règlement, il peut toujours le faire».

Rémy Pagani, lui, rappelle également que le Conseil administratif «dans son ensemble» a validé les priorités qui ont été mises en avant dans le règlement. Pour autant, l’élu d’Ensemble à Gauche reconnaît qu’il a agi un peu «à la hussarde». «Je savais que certains allaient me reprocher de brûler la politesse au nouveau magistrat. Mais sur le fond, je pense que la gauche doit se préoccuper des problèmes de sécurité et définir, mieux que d’autres, les priorités de la police municipale de proximité.» (TDG)

Créé: 12.01.2013, 18h15

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

5 Commentaires

Patrice Dufond

13.01.2013, 08:47 Heures
Signaler un abus 36 Recommandation 11

Mais que voilà de vrais apparatchiks s'empressant de faire leur cuisine au vu de tous 'car c'est ce que tous veulent' et étant trop vertueux pour imaginer que leur actions sont de vrais dénis de démocratie. Et bien entendu n'imaginant même pas que l'on puisse les remettre en question.il faut VRAIMENT renouveler l’exécutif aux prochaines élections, là on stagne et on deviens intestins. Répondre


Malcom De Chazal

13.01.2013, 15:49 Heures
Signaler un abus 17 Recommandation 3

Indépendamment du contenu du règlement lui même le déposer 2 jours avant l’entrée en fonction de Guillaume Barazzone est clairement un acte politique qui ne va pas du tout dans le sens de l'intérêt commun supposément défendu par M. Pagani. Franchement il insulte l'intelligence du citoyen. J'avoue que la retenue de M Barazzone est remarquable - j'aurais été nettement plus sanguin ! Répondre



Sondage

Accepteriez-vous de tester le vaccin contre Ebola?





Service clients

  • Abonnements et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h/13h30-17h
    Tél. 0842 850 150, Fax 022 322 33 74
    Depuis l'étranger: +41 22 322 33 10
    Adresse postale: Service clients
    CP 5306 - 1211 Genève 11