OSR: la présidente de la Fondation ne brigue pas un nouveau mandat

ClassiqueEn charge depuis quatre ans, Florence Notter invoque «le manque de temps et l’absence de garanties de soutien».

Florence Notter a décidé de tourner la page en renonçant à briguer un nouveau mandat en juin.

Florence Notter a décidé de tourner la page en renonçant à briguer un nouveau mandat en juin. Image: Pascal Frautschi

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est un nouveau coup de théâtre au sein d’une institution qui en a distillé plusieurs, à répétition, ces dernières saisons. Dans un communiqué interne qui a été adressé mercredi aux musiciens et au personnel de l’Orchestre de la Suisse romande (OSR) - et que nous nous sommes procuré -, Florence Notter signifie qu’elle n’entend pas prolonger son mandat de présidente de la fondation de l’institution musicale; elle ne sera donc pas à disposition pour un renouvellement de celui-ci en juin. Son règne à la tête de l’instance gouvernante – poste crucial dans les rouages complexes de l’orchestre – n’aura duré que quatre ans. Une période, il faut le rappeler, qui a suivi un mandat de cinq ans à la présidence de l’Association genevoise des amis de l’OSR.

Une page se tourne ainsi, marquée notamment par des conflits internes et des ruptures abruptes au sein des différentes structures de l’OSR. Les mélomanes attachés au sort de l’institution se souviennent encore du départ inattendu de l’ancien directeur général, Henk Swinnen, en 2016. Ainsi que de la démission d’André Piguet de la présidence des Amis de l’OSR il y a quelques mois. Ces deux personnes, c’est un fait notoire, étaient entrées en conflit avec la présidence de la fondation, jusqu’à renoncer successivement à leurs poste et mandat. A ce propos, la Fondation de l’OSR tient à préciser que «le départ de M. Swinnen a été approuvé par le Conseil de fondation unanime».

Afin d’améliorer le fonctionnement des différents rouages de l’institution, l’OSR a fait alors appel à un audit, dont les conclusions – rendues en début d’année – préconisent une profonde refonte de son organisation. Confrontée à ce grand chantier, Florence Notter a préféré renoncer, en évoquant clairement ses raisons dans son communiqué: «Le manque de temps, ainsi que l’absence de garanties de soutien tant à l’interne qu’à l’externe de l’OSR ne me permettraient pas d’exécuter les recommandations de l’audit.» L’ancienne présidente «ne souhaite pas faire d’autres communiqués ou déclarations» et remercie les musiciens ainsi que le personnel de l’orchestre pour leur «compréhension».

Avec le départ de Florence Notter et la nomination de son successeur, l’OSR complète en quelques mois une mue importante, tant sur le plan artistique qu’administratif. L’entrée en fonction, en janvier, de Jonathan Nott au poste de directeur artistique et musical, ainsi que la venue de Magali Rousseau comme administratrice générale ont inauguré une période de stabilisation nécessaire pour une institution qui a traversé trop de turbulences ces dernières années. (TDG)

Créé: 15.03.2017, 16h25

Articles en relation

L’OSR doit faire face à un nouvel avis de tempête

Orchestre de la Suisse romande En conflit avec la direction, le président des Amis de l’OSR a décidé de partir au combat. Plus...

Un audit appelle à la refonte de l’OSR

Institution Le magistrat Sami Kanaan se prononce sur le rapport commandité par l’orchestre. Plus...

Pour ses débuts, Jonathan Nott soigne les clairs-obscurs

Orchestre de la Suisse romande Après une année chahutée, le nouveau directeur musical et artistique prend enfin ses fonctions. Solide, quoique encore discret. Plus...

Le Noël à surprises de l’OSR

Classique L’orchestre a fait la fête avec les familles et en compagnie de Haydn, dans un concert aux accents à la fois pédagogiques et ludiques. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Rapport d'experts pour le nouvel avion de combat
Plus...