«Nous demandons au Conseil d’Etat le retour des Musa»

AsileCe mercredi, politiciens et associations ont unis leurs revendications pour la fratrie de Kurdes de Syrie renvoyés en Croatie.

De gauche à droite: Hazna, Slava et Walat Musa, Lisa Mazzone, conseillère nationale Verte devenue marraine de la fratrie Musa.

De gauche à droite: Hazna, Slava et Walat Musa, Lisa Mazzone, conseillère nationale Verte devenue marraine de la fratrie Musa. Image: Olivier Vogelsang

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les deux sœurs et le frère Musa sont toujours à Zagreb. A Genève, la mobilisation ne faiblit pas. Ce mercredi, une conférence de presse a rassemblé associations et politiques. Trois conseillers administratifs de la Ville de Genève – Esther Alder (Verts), Sandrine Salerno (PS) et Rémy Pagani (EàG) –, Carole-Anne Kast, présidente du PS, et la députée Verte Frédérique Perler ont dénoncé l’arrestation «musclée» et la «déportation par vol spécial» de la fratrie aux côtés de Solidarité Tattes, de la Coordination asile et de l’Espace solidaire Pâquis. «De plus en plus de gens se révoltent, personne ne pensait que des pratiques comme celle-ci pouvaient encore avoir lieu chez nous, indique Martine Felix, de Solidarité Tattes. Nous continuons à nous battre pour que les Musa reviennent auprès de leur frère et de leur famille.»

Pour y parvenir, ils souhaitent mobiliser le Conseil d’Etat, individuellement ou collectivement. Antonio Hodgers (Verts) et Anne Emery-Torracinta (PS) se sont déjà publiquement distancés de la décision de renvoi exécutée par le Département de la sécurité, dirigé par Pierre Maudet (PLR). L’Exécutif de la Ville de Genève a écrit hier à ses homologues cantonaux «pour reconsidérer le cas des Musa et rediscuter l’application des accords de Dublin», explique Rémy Pagani. «Pour que nos institutions ressemblent aux gens qui les font et reflètent la tradition d’accueil et de refuge qui caractérise Genève», complète Sandrine Salerno. Car la Ville de Genève fait partie du réseau de villes refuges, rappelle Esther Alder.

Carole-Anne Kast, juriste de formation, fustige quant à elle des élus cantonaux «qui deviennent des super-fonctionnaires sans regard critique». Et d’ajouter: «Si le Conseil d’Etat estime qu’il était juste que cette famille soit renvoyée, qu’il l’assume et arrête de se cantonner derrière une décision de Berne. S’il décide d’appliquer les accords de Dublin, qu’il le fasse mais en respectant tous ses articles, y compris ceux garantissant l’unité de la famille.» (TDG)

Créé: 14.09.2016, 17h22

Articles en relation

La fratrie Musa a été expulsée vers la Croatie

Asile La forte mobilisation autour du cas de ces trois frères et sœurs kurdes de Syrie n'a pas infléchi la décision des autorités. Plus...

Convoqués par l’Etat, des réfugiés sont arrêtés

Renvois Dublin La fratrie Musa a été interpellée sur le parking de l’Office cantonal de la population. Les frères et sœurs risquent l’expulsion. Plus...

Trois Syriens trouvent refuge au temple des Pâquis

Asile Menacés de renvoi vers la Croatie en vertu des accords de Dublin, les Musa craignent d’être séparé d’une partie de leur famille. Plus...

Articles en relation

La fratrie Musa a été expulsée vers la Croatie

Asile La forte mobilisation autour du cas de ces trois frères et sœurs kurdes de Syrie n'a pas infléchi la décision des autorités. Plus...

Convoqués par l’Etat, des réfugiés sont arrêtés

Renvois Dublin La fratrie Musa a été interpellée sur le parking de l’Office cantonal de la population. Les frères et sœurs risquent l’expulsion. Plus...

Trois Syriens trouvent refuge au temple des Pâquis

Asile Menacés de renvoi vers la Croatie en vertu des accords de Dublin, les Musa craignent d’être séparé d’une partie de leur famille. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Finale de la Coupe de Suisse
Plus...