La Une | Samedi 25 octobre 2014 | Dernière mise à jour 16:39
soirée de gala

Nicolas Sarkozy en visite au Président Wilson

Par Alain Jourdan et Xavier Lafargue. Mis à jour le 25.01.2013 7 Commentaires

L’ex-président français participait jeudi à la soirée de gala annuelle d’une organisation de bienfaisance israélienne.

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Il s’est posé en catimini à bord d’un avion privé, jeudi vers midi et demi, à l’aéroport de Genève. Selon nos informations, Nicolas Sarkozy n’était pas accompagné par son épouse Carla, mais était en revanche flanqué de gardes du corps armés.

La visite de l’ancien président français s’est donc déroulée en toute discrétion. Il a pourtant eu l’occasion de voir du monde. Hier, Nicolas Sarkozy participait en effet à la soirée de gala annuelle de Keren Hayessod, une organisation de bienfaisance israélienne qui collecte de l’argent pour des œuvres caritatives.

L’ex-numéro 1 tricolore y a notamment rencontré l’ancien ambassadeur d’Israël auprès de l’ONU, Dan Gillerman. Et, parmi les sponsors de cette réunion, le propriétaire et directeur général du Président Wilson, Charles Tamman. Et Madame Lily Safra, veuve du banquier Edmond Safra.

Une soirée pour la bonne cause mais strictement interdite au public, qui a débuté à 18 h 45. Seuls y avaient accès, comme le précisait Keren Hayessod, les membres et sympathisants de l’organisation. L’hôte d’honneur excluant pour sa part formellement toute forme de presse.

De fait, rien n’a filtré de cette visite «présidentielle». Peut-être aussi parce que, en 2011, l’invité d’honneur du dîner de gala annuel de Keren Hayessod, qui se tenait alors le 12 février, se nommait George W. Bush. Et que la venue de l’ancien président des Etats-Unis, dévoilée bien avant l’heure, avait provoqué une importante mobilisation, notamment auprès des organisations de défense des droits de l’homme, qui étaient même allées jusqu’à déposer 25 dénonciations auprès du Ministère public genevois!

Devant cette levée de boucliers, les organisateurs avaient finalement baissé pavillon et renoncé à faire venir leur hôte américain, craignant qu’une manifestation anti-Bush ne dégénère. (TDG)

Créé: 25.01.2013, 06h59

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

7 Commentaires

Pierre-Alexandre Lampert

25.01.2013, 08:16 Heures
Signaler un abus 56 Recommandation 8

Il s'agit du Keren Hayessod ou Keren Hayesod, "fonds national de construction en Terre d'Israël, et l'organisme central financier du mouvement sioniste mondial, ainsi que celui de l'Agence juive" (Wiipedia) fondé en 1920 chargé de financer l'implantation de migrants juifs sur la Palestine mandataire puis dans l'état d'Israël et les territoires occupés. Pas du "Keren Hasseyod". Répondre


Bernard Giossi

25.01.2013, 12:02 Heures
Signaler un abus 51 Recommandation 16

Soutenir la colonisation ... vous appelez ça de la bienfaisance? On se croirait revenu au temps de la colonisation du XIX siècle, mais l'a-t-on jamais quitté sous l'habillage "moderne" ? Répondre



Sondage

Accepteriez-vous de tester le vaccin contre Ebola?