Les sept écrans du Rialto se sont éteints pour toujours

CinémaLe clap de fin a résonné dimanche soir pour le cinéma Rialto. Pathé a voulu une fermeture si discrète que peu de gens étaient au courant.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un cinéma qui ferme, c’est déjà triste. Alors, quand le rideau tombe définitivement sur sept écrans d’un coup, c’est encore plus lourd. Dimanche soir, après bien d’autres salles à Genève, c’était au tour du cinéma Rialto de fermer boutique. En toute discrétion. Pour Pathé, exploitant des sept salles (ainsi que des Rex et du multiplexe de Balexert), l’événement n’avait rien de festif. Effectivement.

Recueillies samedi soir, les réactions interloquées de personnes se rendant au Rialto montrent que l’information a peu circulé, même si la Tribune de Genève avait annoncé la fermeture le 22 décembre. «Vous plaisantez? Je suis sûr que c’est une caméra cachée», répondait ainsi un homme interrogé.

Des raisons financières

Sur son site Internet, Pathé s’est contenté de ce sobre message: «C’est avec émotion que nous vous informons de la fermeture du cinéma Pathé Rialto ce dimanche 10 janvier. Nous remercions tous nos spectateurs de leur fidélité à ce cinéma depuis de longues années.» Le groupe Pathé exploitait le Rialto depuis 2006, mais la salle du cinéma d’origine était devenue un multiplexe en 1993.

«Les Rialto ferment? Je suis vraiment très surprise. Je pensais qu’ils marchaient plutôt bien.» Tout comme Mary-Eileen, les clients du cinéma étaient nombreux, samedi, à tomber des nues. En réalité, selon Michel David, directeur des salles Pathé à Genève, cela n’allait pas si bien que cela.

«La décision n’a pas été prise à la légère car ce n’est jamais de gaieté de cœur qu’on stoppe l’exploitation d’un cinéma, explique le directeur. D’importantes rénovations auraient été nécessaires, mais le marché du cinéma est tel à Genève que cela n’aurait pas été rentable.» Ce qui a changé, c’est l’ouverture en été 2014 des neuf salles de l’Arena à La Praille. Une nouvelle concurrence rude pour Pathé.

Fermetures en série

La mutation de l’offre cinématographique genevoise n’est pas du goût de la plupart de nos interlocuteurs. A l’instar de celui d’Alexandre Ney: «C’était tellement pratique ce cinéma au centre-ville. Et maintenant, il faut que ça ferme! J’y ai vu de bons films.» D’autres, comme Laurence Scholl, craignent un appauvrissement de la diversité des films projetés: «Je regrette la fermeture du Rialto car l’offre diminue. Je pouvais voir ici une grosse production et ailleurs un film d’auteur.»

Ce sentiment de perdre de la substance s’explique. Sur la Rive droite, au centre-ville (pour ne parler que de ce secteur), les cinémas tombent comme des mouches. Des exemples? Le Plaza, le Titanium (Grottes), le Broadway, le Strada ou encore le minuscule Caméra 2000. Même si le nombre d’écrans ne diminue pas forcément grâce aux multiplexes, la sensation de perdre de la diversité repose sur du concret.

Un film pour se souvenir

Avec la fermeture du Rialto, on assiste toutefois à un phénomène nouveau: la fin d’un multiplexe, et même du plus grand de Suisse romande à l’époque de son inauguration. Ce n’est donc pas rien. L’événement a frappé Pier Blattner, venu sur place filmer les réactions des derniers visiteurs des lieux.

«Le Rialto est une salle mythique pour les Genevois, même si pour les plus jeunes cela ne veut plus dire grand-chose, commente cet amoureux du cinéma, à la tête de l’association NZNTV Street Television. C’est une des raisons pour lesquelles j’aimerais tourner un film sur les salles de cinéma qui ont disparu à Genève.» Pour avoir déjà réalisé un court-métrage sur la rénovation de l’Empire (www.noyauzeronetwork.org/empire.mp4), l’homme croit son projet faisable.

On le souhaite, ne serait-ce que pour offrir au Rialto l’hommage funèbre qu’il mériterait.

(TDG)

(Créé: 10.01.2016, 21h48)

Articles en relation

Les cinémas Rialto vont fermer définitivement en janvier

Ecrans Devenu un multiplexe dans les années 90, le Rialto comptait sept salles. Leurs dernières séances auront lieu le 10 janvier. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.