Les moyens de signaler les contrôles TPG se multiplient

ResquilleursSi des utilisateurs se défoulent sur les réseaux sociaux, la régie estime que ces alertes restent positives.

Image: Laurent Guiraud (Archives)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Trois pigeons à l’arrêt Jonction!» pouvait-on lire sur la page Facebook «TPG Contrôles en cours» à la mi-janvier. Les collaborateurs des Transport publics genevois y sont également attaqués par des utilisateurs moins respectueux, les qualifiants «d’oppresseurs» lorsqu’ils ne les insultent pas purement et simplement. Mais ces interfaces offrent aussi la possibilité aux usagers d’exprimer leur gratitude ou d’alerter sur un retard. Alors qu’en France un projet de loi visait l’an dernier à les interdire, le signalement des contrôles ne pose pas de problème à la régie genevoise.

Stéphanie Thomès, du service de communication des TPG, dit «avoir connaissance» de ces sites. «Nous ne les voyons pas d’un mauvais œil car l’effet est principalement bénéfique.» Selon elle, ces signalements permettent de «montrer aux clients que les contrôleurs sont bien présents». En outre, la fraude est un phénomène marginal. Sur les 0,875% d’usagers contrôlés, seuls 2,6% d’entre eux n’avaient pas de titre de transport valable. Les TPG considèrent que le signalement des contrôles sur les réseaux sociaux «n’encourage pas à resquiller». Pour ce qui est des photos de contrôleurs publiées sur ces plates-formes et des commentaires peu reluisants à leur égard, ils ne déplorent aucune plainte directe. La secrétaire syndicale Valérie Solano regrette néanmoins de ne pas pouvoir en faire plus. «Sur les réseaux sociaux, il est difficile de savoir qui est à l’origine d’une publication. Les possibilités d’agir sont minces.» Marthe Fincati, chargée de communication aux TPG, précise que «les contrôleurs sont libres de déposer plainte. Ils seraient soutenus par leur hiérarchie le cas échéant.»

Reste que la situation fait le bonheur des développeurs de ces applications et autres sites. Nathanaël Khodl est à l’origine de l’application mobile Busted, qui permet aux utilisateurs d’indiquer un contrôle, mais aussi une panne ou un ralentissement. S’il explique ne pas avoir eu de problème avec les TPG, il indique avoir mis un point d’honneur à préserver l’image des collaborateurs: «Nous modérons notre page avec réactivité et ne laissons jamais de commentaires désobligeants. D’autre part, le format des publications, qui impose de se limiter à indiquer le lieu et l’heure d’un contrôle, permet d’éviter tout débordement.» Nathanaël Khodl affirme ne pas vouloir encourager les passagers à tricher. Il partage l’avis des TPG: «Les fraudeurs vont certes se faire prendre moins souvent, mais ainsi se retrouver à payer leur billet ou à marcher plus souvent.»

«L’image et la fonction des contrôleurs ont changé ces dernières années», rappelle Valérie Solano. Ainsi, ils ne peuvent plus garder un objet appartenant à un fraudeur pour l’empêcher de sortir du véhicule. «Leur tâche est aujourd’hui plus préventive que répressive. Lorsque j’étais petite, nous avions peur encore des contrôleurs», glisse-t-elle. Par ailleurs, dans le cas où ils seraient pris en photo sur le vif, il a été demandé aux contrôleurs de ne pas réagir sur le moment, pour éviter que la situation ne s’envenime, mais d’envisager une action a posteriori.

(TDG)

Créé: 17.01.2017, 20h45

Articles en relation

Les TPG dévoilent deux trains de nouveautés dans leur réseau

Transports publics L'offre va s'étoffer le 11 décembre, puis peut-être le 23 avril. Cette deuxième étape dépendra du référendum contre la hausse des tarifs. Plus...

Comment les CFF traquent les pros de la resquille

Faux billets Ils sont plusieurs centaines de faussaires en herbe ou ingénieux à se faire coincer par les CFF chaque année. Si certaines tentatives relèvent de la naïveté, des réseaux mafieux sont également à l’œuvre. Plus...

Deux départs, une absence prolongée: la direction des TPG se dépeuple

Transports publics Deux des sept directeurs métiers ont annoncé leur départ depuis lundi. Un troisième est absent depuis le printemps. Plus...

Anne Hornung-Soukup sera présidente des TPG

Portrait Aux TPG, elle veut notamment développer la communication, l’innovation technologique et les recettes publicitaires. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les grands débuts de la vidéo dans le foot
Plus...