Les Socialistes et les Verts soutiennent les référendums d'Ensemble à gauche

Ville de GenèveRéunis lundi soir en assemblées générales, les deux partis ont décidé de se battre contre les coupes budgétaires.

Sylvain Thévoz, co-président du PS Ville de Genève.

Sylvain Thévoz, co-président du PS Ville de Genève. Image: Olivier Vogelsang (archives)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Leur décision est prise. Réunis en assemblées générales lundi soir, les Socialistes et les Verts ont tous deux décidé de soutenir les quatre référendums lancés par Ensemble à gauche. Leur but: contrer les coupes inscrites au budget 2017 de la Ville de Genève, voté dans la nuit du 27 au 28 avril. «Il est apparu indispensable à nos deux partis de soutenir le maintien des prestations offertes à la population et de concrétiser leur opposition à l’injustifiable politique d'austérité menée par la droite», déclarent-ils dans un communiqué de presse commun.

Comme nous l'annoncions il y a une quinzaine de jours, EàG a été le premier à revenir à la charge, afin de contrer les coupes adoptées en plénière par la majorité de droite et s'ajoutant «au travail fait par le Conseil administratif pour parvenir à des réductions de près de 4 millions», selon les mots de Tobia Schnebli, mandataire responsable des référendums. Ces derniers portent sur près de 2,5 millions de francs de coupes touchant la solidarité internationale, la politique publique d’encouragement à la culture ou encore les allocations de rentrée scolaire. Sur un budget de 1,153 milliard.

Commentant la décision de son parti, Sylvain Thévoz, co-président du PS Ville, estime que «la droite majoritaire au Conseil municipal est à la baguette. Elle s'en prend aux habitants pour atteindre le Conseil administratif. Le PS s'opposera à toute logique des coupes alors que les comptes ont dégagé un bénéfice de 30 millions en 2016 et que la Ville est bien gérée.» Et d'annoncer: «Le PS lancera prochainement des initiatives pour être à la fois une force de résistance mais aussi de proposition.»

A noter tout de même que ni le PS, ni les Verts, ni même la Culture lutte n'intègrent le comité référendaire. Et ce, contrairement aux référendums de l'an dernier. A l'époque, les milieux culturels, associatifs et la gauche s'étaient fortement mobilisés contre les coupes linéaires du budget 2016. Lors de la votation du 5 juin 2016, 60% des Genevois avaient refusé la baisse linéaire de 2,5% dans les «biens, services et marchandises», ainsi qu’une baisse des subventions touchant la culture et le social. Soit une économie prévue de 7 millions.

Pour les référendums d'EàG contre les coupes 2017, la date limite pour récolter les 4000 signatures par référendum est fixée au 19 juin.

Créé: 23.05.2017, 09h45

Articles en relation

En Ville, quatre référendums ciblent les coupes budgétaires

Genève Ensemble à gauche souhaite l’arbitrage du peuple sur près de 2,5 millions de coupes inscrites au budget 2017. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Fête de la musique
Plus...