Le yoseikan budo, cet art martial méconnu

En vidéoSon fondateur est venu l’enseigner à Genève, où il se pratique depuis cinquante ans. Il mêle l’escrime japonaise, la boxe et la lutte.

Le yoseikan budo se pratique depuis cinquante ans à Genève.
Vidéo: Paul Ronga

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un art martial atypique est enseigné dans les sous-sols de l’Ecole Liotard, à la Servette. Le yoseikan budo est un sport inclassable qui mêle escrime japonaise, boxe française et lutte. «On doit être capable de se défendre contre un boxeur ou un judoka», résume Alexandre Herrou, qui dirige l’entraînement ce soir-là. La posture de combat, dos courbé et poings rapprochés, est proche de celle du boxeur. Dans les années 50, le fondateur du yoseikan budo en personne, Hiroo Mochizuki, est venu enseigner les arts martiaux dans ce même dojo (salle d’entraînement). Mais ce n’est qu’en 1975 qu’il a créé officiellement cette discipline.

Ce soir-là, les yoseikan budokas (pratiquants du yoseikan) sont dix-huit, dont deux femmes. Ils ont découvert l’art martial grâce au bouche-à-oreille ou sur Internet. «Je n’en avais jamais entendu parler, confie Marie, étudiante en lettres. Je l’ai découvert cet automne sur la page des Sports universitaires.» Christophe, lui, voyait le club s’entraîner quand il se rendait à la piscine de Liotard, il y a quatre ans.

«On a un déficit de communication», reconnaît Alexandre Herrou. Plus amical que le combat libre, le yoseikan budo trouve pourtant des adeptes de tous âges. Aux yeux des enfants, les versions en mousse des armes traditionnelles japonaises sont des sabres lasers. A Genève, les plus jeunes pratiquants ont 5 ans et le doyen du club en a plus de 70. Ils sont 80 à poursuivre la tradition lancée par Hiroo Mochizuki. Son fils, Mitchi Mochizuki, doit revenir ce printemps au dojo de la Servette pour un séminaire très attendu par la section.

(TDG)

Créé: 30.01.2015, 16h01

Des pratiquants du yoseikan après l’entraînement. Contrairement aux autres disciplines, la ceinture est la même quel que soit le grade. (Image: P. Ronga)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Finale de la Coupe de Suisse
Plus...