Le tri du plastique de la Migros part en fumée

Environnement Le détaillant se vante pourtant d’avoir été la première enseigne à recycler les bouteilles en polyéthylène.

A Genève, Migros incinère les flacons en plastique triés par les clients aux Cheneviers.

A Genève, Migros incinère les flacons en plastique triés par les clients aux Cheneviers. Image: Georges Cabrera

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

On l’a appris au détour d’un article sur la collecte des flacons en plastique (lire notre édition du 1er avril), soit toutes les bouteilles avec bouchons qui ne sont pas du PET. Alors que Migros se targue d’avoir été le premier détaillant de Suisse à recycler ces contenants, surprise, à Genève l’enseigne incinère ces déchets aux Cheneviers! Et ce depuis maintenant quatre ans. Au nez et à la barbe des clients qui trient ces plastiques par conscience écologique. La Fédération romande des consommateurs (FRC) et les acheteurs se disent choqués par cette pratique. La porte-parole de Migros Genève, Isabelle Vidon, parle d’une exception genevoise.

Ce mardi matin devant le magasin carougeois du détaillant, peu de clients sont au courant de la tromperie. Il suffit toutefois de les en informer pour que les réactions fusent: «A quoi ça sert alors de ramener ces plastiques si Migros les brûle ensuite? s’emporte Véronique Dubois, 33 ans. Quand on voit une benne de recyclage, on fait confiance.» André Excoffier, 36 ans, est tout aussi virulent: «Ce qui est choquant c’est de voir que Migros n’assume pas son marketing.» Si Félicien, 35 ans, partage cet avis, il se dit déçu par la pratique du détaillant. «Je pensais que sur des thématiques importantes comme celle-ci Migros respectait ses engagements. Du coup, sachant cela, on en vient à douter du respect de certains standards.»

«Un engagement national»

Mais ce qui choque les clients ne choque visiblement pas la porte-parole de Migros Genève. «C’est un engagement que Migros a pris au niveau national, précise Isabelle Vidon. Tous les flacons en plastique collectés dans les autres magasins de suisses sont valorisés.» Comment explique-t-elle alors qu’à Genève ce ne soit pas le cas? «Pour proposer du plastique à un recycleur agréé, il est indispensable de procéder à un tri rigoureux des différentes sortes de plastiques ainsi qu’à un compactage efficace, répond-elle. Jusqu’à ce jour, nous ne disposions ni de l’espace ni des machines nécessaires à ces opérations. Il s’agit d’investissement de plusieurs centaines de milliers, voire un million de francs. La période n’étant pas florissante pour le commerce de détail, nous avions d’autres priorités.»

Si ces arguments peuvent être entendus, une question demeure: pourquoi ne pas l’avoir communiqué aux clients de la cinquantaine de magasins genevois? «Toute la communication est réalisée au niveau national», se défend Isabelle Vidon.

«Manque de transparence»

L’argument ne convainc pas la FRC, qui dénonce un «manque de transparence impardonnable». «Les consommateurs se fient aux promesses faites par Migros sur son site et dans son magazine, le détaillant aurait dû les informer», tranche Laurianne Altwegg, responsable environnement, agriculture et énergie de l’association. Comment? «Ils auraient pu l’annoncer avec un panneau ou simplement boucher le trou de la benne, les clients auraient alors sûrement posé des questions aux responsables du magasin, qui les auraient renseignés.»

Isabelle Vidon assure que «la situation va évoluer au deuxième semestre de cette année» et que Migros Genève «sera en mesure de valoriser les différentes sortes de plastiques récupérées».

(TDG)

Créé: 14.04.2017, 16h37

Articles en relation

Papirec rénove ses installations de tri du papier-carton et plastique

Moudon La filiale du Groupe Barec investit dans son site de la Broye – avant Ecublens – afin d’optimiser le traitement des déchets Plus...

Selon l’écologie industrielle, les déchets ont aussi une valeur

Ecologie Les écoparcs incitent les entreprises à partager les ressources. Le point avec Suren Erkman, présent au Meyrin Economic Forum. Plus...

Les Genevois ont pris le réflexe «p’tite poubelle verte»

Déchets organiques En ville de Genève, 30 000 kits ont été distribués depuis novembre. Reste à équiper Champel et les Eaux-Vives. Plus...

Le bateau Race for Water démarre sa grande aventure

Ecologie Le tour du monde du catamaran solaire a commencé ce dimanche en Bretagne. Le but? Lutter contre les déchets plastiques. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Macron vainqueur
Plus...