La Une | Mercredi 26 novembre 2014 | Dernière mise à jour 18:10
Urbanisme

Le Palais de Justice pris dans un filet

Par Catherine Focas. Mis à jour le 15.02.2013 4 Commentaires

Le dispositif mis en place s’inscrit dans le cadre d’une guerre sans merci contre les pigeons

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Il suffit de lever le nez pour l’apercevoir. Au début, on est un peu surpris : les deux cours du Palais de justice sont recouvertes depuis un certain temps d’un grillage. Pour empêcher les prévenus de s’évader comme dans certaines prisons françaises ? Pas du tout. Il s’agit au contraire d’empêcher les pigeons d’entrer, nous explique-t-on du côté du Pouvoir judiciaire.

La lutte du Palais contre les pigeons a pris une tournure nouvelle avec la pose d’une grille d’une telle ampleur. «La population des pigeons s’est beaucoup accrue, explique Sabine Nemec-Piguet, directrice de l’Office du patrimoine et des sites, et la lutte contre eux est très difficile.» Ils se mettent dans tous les recoins et les décors de la façade. Leurs fientes, leurs plumes et leurs nids sont sources de dégâts difficilement réparables. Non seulement ces déchets « attaquent la pierre » mais certains endroits ne sont pas accessibles aux nettoyages.

Or le Palais est considéré comme un trésor national. Il fait partie des cinq premiers bâtiments classés du canton en 1921 avec l’Hôtel de Ville et le Collège Calvin. L’ancien hôpital de Genève, l’Hôtel-Dieu comme on le désignait à l’époque, a été construit entre 1707 et 1712. Il ne s’est transformé en Palais de justice qu’en 1857.

Les tentatives pour le protéger des pigeons se sont révélées jusqu’ici insatisfaisantes. Il y a eu les pics posés sur les moulures qui n’ont pas eu l’effet dissuasif escompté. Il existe d’autres moyens de lutte qui ne sont pas utilisés à Genève, nous indique la directrice de l’Office du patrimoine. Comme les ultrasons censés faire fuir les volatiles. Ou les faucons, utilisés notamment à Paris, pour limiter la population des pigeons. En fin de compte, le filet anti-pigeons a été jugée la meilleure des solutions.

Le Pouvoir judiciaire a fait une demande dans ce sens l’année dernière et le filet a été posé à la fin de l’été. Coût : 13.000 francs. « Un système beaucoup moins cher que celui des pics et qui ne demande aucun entretien sauf en cas de forte neige », assure René Duvillard, directeur de la gestion du Département de l’urbanisme. (TDG)

Créé: 15.02.2013, 15h47

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

4 Commentaires

Antoine Lesec

15.02.2013, 18:01 Heures
Signaler un abus 6 Recommandation 1

Et comment ira t-on enlever les feuilles mortes et les autres déchets volants qui ne vont pas manquer de venir se poser sur ce "magnifique" filet? Est-il assez résistant en cas de fortes chutes de neige? Quelques petits rapaces n'auraient-ils pas été assez efficaces (il y a plein de rapaces dans cette République ^^)? Répondre


Jacques Joray

15.02.2013, 19:20 Heures
Signaler un abus 5 Recommandation 1

Félicitation à l'Office du patrimoine et des sites pour l'approbation de ce discret filet. On ne peut pas en dire autant au sujet de la construction que l'on aperçoit sur la photo, située dans cette cour !!! Répondre



Service clients

  • Abonnements et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h/13h30-17h
    Tél. 0842 850 150, Fax 022 322 33 74
    Depuis l'étranger: +41 22 322 33 10
    Adresse postale: Service clients
    CP 5306 - 1211 Genève 11