La voie verte reçoit ses premières plantations

Chantier CEVA Les élus ont mis en terre six arbres sur l’axe de mobilité douce qui reliera les Eaux-Vives au Foron.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

On peut y voir un symbole. Les premiers arbres de la voie verte qui courra sur le toit du CEVA ont été plantés lundi au cours d’une cérémonie qui a débuté à 11 h 30, deux minutes après l’instant précis de l’équinoxe de printemps. Et qui a bénéficié d’un soleil radieux.

Six arbres – des érables et des charmes – ont été mis en terre par le conseiller d’Etat chargé des Transports et les édiles des cinq communes traversées par ce qui deviendra une coulée de verdure. Mais, pour l’heure, au-dessus du toit de la ligne ferroviaire bâtie en tranchée couverte, c’est un long ruban minéral qui s’étend de la gare des Eaux-Vives (en ville de Genève) au Foron via un bref tronçon de Cologny et les trois territoires des Trois-Chêne.

Cliquer pour agrandir.

Au total, l’implantation de 374 arbres – sans compter les arbustes ou buissons – est prévue sur ce tronçon de 3,6 kilomètres où une piste cyclable goudronnée flanquera un cheminement piétonnier. Le tout sera ouvert au public en fin d’année et doit constituer une compensation écologique aux abattages massifs qui ont accompagné le chantier ferroviaire depuis son lancement en 2012.

L’entreprise doit permettre de redonner un habitat aux plantes qui ont été chassées par le fracas des pelleteuses. A cette fin, le Jardin botanique a recueilli et stocké quelque 67 600 graines. Sur son parcours, la voie verte présentera diverses typologies paysagères, allant des milieux secs aux prairies bordées de haies en passant par la végétation typique des rives, aux abords de la Seymaz et du Foron.

«C’est un effort gigantesque des communes et des CFF en contrepartie à la nature», a salué Jean-Michel Karr, magistrat de Chêne-Bougeries. Un effort qui a aussi été l’objet de tensions: les mairies ont été surprises d’apprendre que leur contribution financière était attendue pour l’aménagement et l’entretien du site. Au final, des accords ont pu être trouvés et une convention a été signée avec les CFF, propriétaires du terrain. «Nous sommes très satisfaits», assure Pierre Debarge, conseiller administratif de Chêne-Bourg, l’une des communes qui avait fait entendre ses craintes.

Itinéraire piéton et cycliste

Parc longiligne, selon l’expression urbanistique consacrée, la voie verte aura aussi une fonction d’itinéraire privilégié pour la mobilité douce. Conseiller administratif de Cologny, Bernard Girardet caresse «l’espoir de voir le trafic diminuer, les automobilistes devenir cyclistes». Et de prédire: «Bientôt, il faudra prévoir l’élargissement de cette voie verte!» Sur son parcours genevois, le tracé doit faciliter l’accès piéton ou cycliste à deux gares du futur Léman Express (Eaux-Vives et Chêne-Bourg), mais aussi à une quinzaine d’établissements scolaires, fréquentés par 6000 élèves, et à 11 000 emplois qui sont situés à proximité, comme 35 000 habitants. De quoi trouver parmi eux quelques aspirants à la marche ou au vélo…

Les milieux cyclistes attendent la mise en service avec un mélange d’excitation et de crainte d’une déception. «On cherche des informations à son sujet, mais on peine à savoir qui la chapeaute et on peut craindre qu’il en résulte une situation bancale», résume Christine Jeanneret, coordinatrice de Pro Vélo. «Les autorités seront tentées de repousser les cyclistes vers la voie verte, alors qu’il s’agit d’une route touristique», enchaîne Julien Hutin, de la même association. Les militants de la petite reine redoutent de se voir privés d’accès aux axes rectilignes voisins pour être tenus d’emprunter, sans hâte et avec circonspection, une voie partagée avec les promeneurs et coupée par plusieurs artères transversales ainsi que des esplanades ferroviaires.

Un prolongement ardu

Des Eaux-Vives, la voie verte du CEVA est censée se prolonger à travers tout le canton jusqu’au département de l’Ain (voir infographie). Lui frayer un chemin à travers l’agglomération s’annonce ardu. Parmi les tronçons les plus mûrs figure l’itinéraire prévu sur la rive gauche de l’Arve, aux confins de Carouge et Genève.

Magistrat de cette dernière Commune, Rémy Pagani compte demander ce printemps un crédit au Conseil municipal pour aménager le quai du Cheval-Blanc. «La vision de ce que nous voulons aménager existe et figure dans le plan directeur, poursuit l’élu. Or nous devrons la réaliser par tronçons, en fonction des opportunités, au fil de la décennie à venir. La voie verte doit, par exemple, passer par la gare de Champel. Mais lors des réunions de quartier, les habitants me demandent de la faire passer ailleurs.»

Même cette coulée verte suscite donc des réticences, même si elles sont moindres que celle que le projet ferroviaire a pu connaître et connaît encore. Les dernières en date, comme l’a rappelé Luc Barthassat, concernent le niveau des protections contre les nuisances sonores et vibratoires et pourraient retarder la mise en service du Léman Express, prévue à la fin de 2019. Le chantier, lui, continue d’avancer. Le percement du tunnel de Champel – ouvrage le plus critique – devrait être achevé avant l’été.

(TDG)

Créé: 20.03.2017, 16h36

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève championne suisse des vols de voitures
Plus...