La Une | Mardi 16 septembre 2014 | Dernière mise à jour 11:02
Sécurité

La Ville «dément avoir été consultée» sur la vidéosurveillance aux Pâquis

Par Olivier Francey. Mis à jour le 27.06.2013 11 Commentaires

La Municipalité a fait part formellement de son désaccord contre la pose de caméras dans le quartier «chaud». Elle demande de surseoir les travaux de deux Commissions.

Image: Michel Perret

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Le ton se veut ferme. La Ville de Genève «déplore ne pas avoir été formellement consultée» sur la pose de 21 caméras de vidéosurveillance dans le quartier des Pâquis. Dans une lettre que la Tribune de Genève s'est procurée, la Municipalité «dément» même avoir été approchée par le conseiller d'Etat Pierre Maudet. «On ne saurait en effet considérer une simple visite de courtoisie d'un collaborateur personnel du magistrat comme une consultation digne de ce nom», peut-on lire dans ce courrier adressé aux présidentes des Commissions de la police et des finances.

Sous la plume de la conseillère administrative Sandrine Salerno, la Ville va jusqu'à invoquer la Constitution pour demander à ces dernières de surseoir ses travaux, «afin de permettre une consultation en bonne et due forme (...) ainsi qu'une concertation des habitant-e-s et association du quartier concerné».

Pour rappel, le Conseil d’Etat a déposé en mars un projet de loi visant à coordonner la vidéosurveillance dans le canton. Le Parlement est aussi appelé à voter un crédit de 1,9 million de francs pour en financer le système, dont le coût de fonctionnement est estimé à 1,1 million de francs chaque année. (TDG)

Créé: 27.06.2013, 17h38

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

11 Commentaires

Jean-Pol Jeanpoljeanpol

28.06.2013, 05:24 Heures
Signaler un abus 16 Recommandation 1

Le problème de la délinquance ne se situe plus aux Pâquis mais à Plainpalais.Pourquoi ne pas installer des caméras sur la place des Augustins? Ce serait plus utile qu'un abris à pigeons... Répondre


Luc Saint-Cirq

28.06.2013, 07:02 Heures
Signaler un abus 20 Recommandation 6

Les "associations de quartier", un instrument de manipulation inventé par la gauche pour faire des croche-pied à la démocratie! On n'a pas besoin de cela! Nos institutions démocratiques établies suffisent.pour représenter tous les intérêts, y compris des habitants des quartier. Répondre





Rubriques: Genève · Suisse · Monde · Economie · Sports · Culture · People · Vivre · Auto-Moto · High-Tech · Savoirs ·
Outils: Recherche · RSS · Newsletter · Mobile · Météo
Tribune de Genève: Contacts · Publicité · Annonce · Services clients · Conditions générales · Cercle de lecteurs · Charte des commentaires · Impressum