L'appétit d'un promoteur prive Thônex d'un parc

AménagementLa Commune convoitait une parcelle de 14'000 m2, mais le Soleurois Swiss Prime Site lui a brûlé la politesse.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Nous voulions acquérir ce terrain et le transformer en aire de détente pour la population. Mais il nous est passé sous le nez», regrette le maire de Thônex, Philippe Decrey. Objet de la convoitise déçue? Une parcelle d’environ 14 000 m2, située en zone villa au 34, route de Jussy. Les anciens propriétaires l’ont vendue à la fin de 2015 pour un montant de 16 millions de francs à une fondation de placement basée à Olten, aux mains de Swiss Prime Site (SPS), l’un des plus puissants promoteurs immobiliers de Suisse.

Très actif à Zurich où il possède notamment la Prime Tower, le groupe SPS souhaite visiblement développer ses activités à Genève où il dispose déjà de nombreux biens; il est ainsi à l’affût pour construire une tour au sein du futur quartier Praille-Acacias-Vernets (lire: Un promoteur à l’affût pour construire une tour).

Concernant son projet thônésien, SPS est pour l’heure nettement plus terre à terre. «Nous venons d’acheter cette parcelle et nous allons consulter toutes les parties intéressées, ces prochaines semaines, pour connaître leurs souhaits», indique Sylvère Berney, directeur du bureau genevois de SPS.

La Commune de Thônex doute cependant que les intentions du promoteur alémanique coïncident avec les siennes. «A ce prix-là, ils veulent sans doute bétonner», se risque Philippe Decrey. S’estimant déjà bien assez densifiée, la Commune ambitionnait, pour sa part, de créer un vaste parc public, à proximité de la voie verte du CEVA. C’était sans compter sur l’appétit de cette société immobilière soleuroise qui a finalement raflé la mise. «Après expertise du terrain, nous avons proposé aux propriétaires un montant de 14 millions de francs, relève Philippe Decrey. Or, le groupe SPS en a offert deux de plus! Nous sommes amers.»

«On n’est pas aidé»

Précisions du maire: «Nous essayons de nous battre chaque fois que c’est possible pour freiner la densification de notre territoire. La construction de logements, c’est bien, mais cela n’est pas sans conséquences annexes.» Tout développement a, il est vrai, une incidence sur la voirie, les équipements (un nouveau groupe scolaire est prévu aux futurs Communaux d’Ambilly), la circulation en général, celle des transports publics en particulier. «Les Communaux d’Ambilly pourraient accueillir 6000 nouveaux habitants d’ici à une quinzaine d’années, observe Philippe Decrey. Et nous avons encore beaucoup d’autres projets en vue. Résultat: nous pourrions passer de 14 000 habitants aujourd’hui à 25 000 à l’horizon 2030.»

Regrettant de ne pas pouvoir préempter, les autorités thônésiennes souhaitent, elles aussi, rencontrer les nouveaux propriétaires. «On va essayer de limiter la casse. On avait même écrit au Département de l’aménagement, du logement et de l’énergie (DALE) pour obtenir un déclassement de terrain. On n’est pas aidé.»

Modification de zone?

L’Etat pourrait-il envisager, lui, de préempter? «On ne peut pas préempter en zone villa! Il n’y a donc pour l’heure aucune raison d’envisager une transaction foncière», réagit Michel Burgisser, directeur général de l’Office du logement. Cette parcelle est effectivement en 5e zone villa et l’Etat n’y prévoit pas de développement dans le cadre du plan directeur cantonal. «Le nouvel acquéreur ne peut actuellement construire que de la villa, poursuit le cadre du DALE, mais s’il initie une procédure de modification de zone, alors le droit de préemption renaîtra.» (TDG)

(Créé: 11.02.2016, 20h35)

Mots-clés

Les anciens propriétaires l’ont vendue à la fin de 2015 pour un montant de 16 millions de francs à une fondation de placement basée à Olten, aux mains de Swiss Prime Site (SPS), l’un des plus puissants promoteurs immobiliers de Suisse.

Articles en relation

Un promoteur à l’affût pour construire une tour

Praille-Acacias-Vernets Propriétaire de la «Prime Tower» de Zurich, le groupe SPS rêve de racheter les parcelles clés du quartier de l’Etoile Plus...

Le bénéfice de Swiss Prime Site bondit de 32%

Immobilier Le groupe immobilier soleurois a poursuivi sa solide croissance après neuf mois en 2015. Plus...

Swiss Prime Site s’impose sur le marché des EMS

Immobilier Le groupe soleurois rachète les activités liées aux personnes âgées du vaudois Boas-Yakhin. Il confirme son formidable essor Plus...

Swiss Prime Site ouvre un bureau à Genève

Développement Le groupe immobilier soleurois, dont Wincasa est une filiale, s'étend à Genève. SPS est propriétaire notamment du Centre commercial et de loisirs La Praille. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Inauguration du Gothard
Plus...