Diamants belges braqués: l’un des suspects genevois donne sa version

RévélationsArrêtés à Anières, un avocat et un homme d’affaires sont soupçonnés d’avoir acquis des pierres précieuses volées en février à Bruxelles.

Le braquage sur le tarmac de l’aéroport de Bruxelles avait étonné par son audace en février dernier.

Le braquage sur le tarmac de l’aéroport de Bruxelles avait étonné par son audace en février dernier. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Huit personnes arrêtées, des dizaines de diamants saisis et 100 000 fr. retrouvés en espèce lors des perquisitions dans un local à Champel. Après ces opérations effectuées mardi 7 mai, la justice genevoise a mis en prévention un avocat et un homme d’affaires établi dans le canton.

Les deux hommes, prévenus de recel et d’entrave à la justice pénale, sont suspectés d’avoir acquis pour des millions de francs des pierres précieuses, volées en février dans un avion d’Helvetic Airways qui allait décoller de l’aéroport de Bruxelles pour Zurich. Ce mercredi, la justice belge a annoncé, de son côté, l’arrestation d’une trentaine de personnes impliquées dans ce spectaculaire braquage. Le butin se monte à 40 millions de francs. Contacté ce mercredi soir, Me François Canonica, défenseur de l’avocat, affirme que son client n’a rien fait de mal: « Il est de bonne foi, au final il sera acquitté. »

Les deux hommes se connaissaient. L’homme d’affaires, actif dans l’immobilier selon Le Temps, était client de l’avocat. Ils ont été arrêtés au moment où ce professionnel de l’immobilier remettait à l’homme de loi les clés d’un local, situé à Champel. Local dans lequel ont été retrouvés notamment les diamants volés.

La justice genevoise mène l’enquête depuis deux mois. Elle a lancé ses investigations après avoir appris la présence à Genève d’un Français fiché au grand banditisme. Ce dernier, suspecté d’avoir pris part au brigandage, a également été arrêté mardi à Metz (F). L’arrestation des deux Genevois est donc intervenue après l’interpellation de ce malfrat. L’homme d’affaires, présumé innocent, a-t-il donc voulu remettre les clés du local à son avocat pour éviter une perquisition? L’enquête le dira.

Les six autres personnes interpellées à Genève n’ont en revanche pas été mises en prévention. Elles ont donc été relâchées. Parmi elles figurent des bijoutiers de la place.

Selon nos informations, le Ministère public va demander au Tribunal de mesures de contrainte la prolongation de la détention provisoire de l’avocat et de l’homme d’affaires. Une audience se déroulera, en principe, vendredi. (TDG)

(Créé: 08.05.2013, 20h16)

Articles en relation

Les diamants de Bruxelles retrouvés à Genève

Belgique, France et Suisse Une grande quantité des diamants dérobés lors du spectaculaire braquage à l'aéroport de Bruxelles a été retrouvée à Genève. Huit personnes ont été interpellées. Des arrestations ont aussi eu lieu en Belgique et France. Plus...

La facture des diamants volés à la charge de l'aéroport?

Responsabilité Si des failles dans la sécurité de l'aéroport de Bruxelles sont démontrées, une facture de 50 millions de dollars pourrait bien lui revenir, à la suite du braquage et du vol de diamants d'Helvetic Airways, lundi. Plus...

Pas facile de revendre des diamants volés

Avion braqué à Bruxelles Le butin dérobé par les huit voleurs qui ont braqué un avion d'Helvetic Airways lundi à Bruxelles consiste essentiellement en diamants bruts. Pour les revendre, les malfrats devront les transporter hors d'Europe. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La BCE rachète pour 1100 milliards de dettes publiques
Plus...