Dévaloir de la colère pour cet habitant des Pâquis

Fait diversL'individu a balancé son micro-ondes par la fenêtre. Un véhicule cabriolet n'a pas apprécié. La police non plus.

La rue Pellegrino-Rossi aux Pâquis

La rue Pellegrino-Rossi aux Pâquis Image: Google street view

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une adresse bien connue de la police et des serruriers. A chaque fois, il faut refaire la porte. A chaque fois, le locataire n’en fait qu’à sa tête et sa tête, visiblement, n’aime pas le mois de février. Donc, ce mardi à 13h27, les forces de l’ordre bouclent la rue Pellegrino-Rossi aux Pâquis. Se promener au pied de l’immeuble qui fait l’angle avec la rue du Docteur Alfred-Vincent est devenu dangereux. Différents objets sont jetés d’une fenêtre supérieure. Jusqu’à ce micro-ondes qui éventre la toiture souple d’un véhicule, de type cabriolet, garé au mauvais endroit au mauvais moment.

Le but de la manœuvre engagée est de faire cesser ce dévaloir à l’air libre et de ne pas y passer l’après-midi. La négociation échoue, l’individu ne veut pas se laisser raisonner. On envoie du lourd dans les étages, le Groupe d’intervention pénètre chez le récalcitrant. Il est âgé de 34 ans et tout le quartier connaît sa voix, ses gestes imprévisibles, ses façons soudainement spectaculaires d’animer le voisinage.

Sa fureur est retombée quand les policiers le découvrent, assis, hébété, dans son salon. Le trentenaire a été «transporté en ambulance à l’hôpital», précise le porte-parole de la police genevoise, Silvain Guillaume-Gentil. Tout en rappelant une intervention similaire à la même adresse il y a tout juste une année.

Le 17 février 2015, un agent d’assurance, démarchant dans le secteur, sonne à la porte. Il est accueilli par un couteau et file se réfugier dans la salle de bains. A l’époque, le locataire impliqué n’avait finalement pas été prévenu de séquestration et d’enlèvement. Cette fois-ci, non plus, il n’a séquestré personne, sinon ses propres démons. Cohabitation difficile et, comme mardi, explosive. (TDG)

(Créé: 24.02.2016, 19h04)

Articles en relation

Un prostitué et un assureur paralysent les Pâquis

Genève La spectaculaire mobilisation de police naît d’un malentendu. La justice classe le dossier. Plus...

La police libère un homme séquestré aux Pâquis

Genève Mardi soir, la rue de Berne a été bouclée plus d'une heure pour permettre au Groupe d'Intervention d'agir. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

le Royaume-Uni quitte l'UE
Plus...