«Depuis l'été, l'aide-soignante veillait sur Dominique Warluzel avec bienveillance»

Coup de feu à La RéserveYaël Hayat, avocate de la plaignante, explique la position de sa cliente «triste et bouleversée»

L'hôtel La Réserve. Photo d'illustration.

L'hôtel La Réserve. Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Ma cliente est assez bouleversée et triste par rapport au déroulement des faits», déclare Me Yaël Hayat, avocate nouvellement constituée de l’aide-soignante mise en danger lors d’un coup de feu tiré, samedi dernier, dans le palace La Réserve par l'avocat Dominique Warluzel. «Elle veillait sur lui depuis cet été avec beaucoup de bienveillance, elle ressentait de l'empathie pour lui. Mais il s'est passé quelque chose de grave ce samedi-là qui doit être éclairci».

Se pourrait-il que l'explosion de colère de l'avocat soit due à une cause plus affective et plus intime que le simple litige financier portant sur 2600 francs? «A ce stade, je n'ai pas connaissance d'un autre élément», répond la pénaliste. D'ailleurs, insiste-t-elle, ce qui compte est de savoir si la vie de cette Française d'origine marocaine de 45 ans a été mise en danger ou non.

L'avocate des braqueurs au secours d'une victime

Pourquoi Me Yaël Hayat, l'intrépide avocate des braqueurs et des meurtriers, modifie-t-elle ses habitudes et se lance-t-elle dans la défense d'une victime? Un changement de cap en ce début 2016? "Pas du tout! Bien au contraire, répond la pénaliste. Mais il m'est déjà arrivé d'accepter cette posture lorsqu'elle ne s'inscrivait pas dans une démarche vindicative. J'ai trouvé cette même résonance chez ma mandante, ce qui m'a touché. On se dirige ici vers une défense assez particulière qui n'est pas la défense classique d'une victime. Ma cliente savait à qui elle avait affaire. Aujourd'hui, elle ne se montre pas inutilement vindicative, elle ne veut pas tirer sur une ambulance. Elle souhaite avant tout être entendue et retrouver sa quiétude.»

Agenda bouleversé

L'audience de vendredi où elle devait s'exprimer devant le représentant du Ministère public, Walther Cimino, a été reportée à lundi pour permettre à Yaël Hayat d'être présente: «Ma cliente voulait que je l'assiste personnellement. Elle a besoin d'un soutien et d'un réconfort durant cette première audition.» Du coup, l'audience de confrontation prévue lundi est, elle, repoussée à mardi.

Dominique Warluzel sera confronté à l'aide-soignante, mardi. Détenu actuellement au quartier cellulaire des HUG, l'ex-ténor du barreau genevois est prévenu de tentative de meurtre et de mise en danger de la vie d'autrui. Il affirme qu'il n'a jamais voulu ni blesser, ni tuer son employée et ne l'avoir d'ailleurs même pas visée.

(TDG)

(Créé: 07.01.2016, 10h57)

Articles en relation

L’aide-soignante choisit une avocate pugnace

Affaire Warluzel Le coup de feu aurait été tiré au cours d’un échange verbal «un peu corsé» entre la plaignante et l’avocat. Plus...

Delon: «Nous n’avons jamais parlé d’armes»

Affaire Dominique Warluzel Il s'exprime sur le désespoir de l'homme qu'il connaissait. Plus...

Une victime d’AVC peut-elle détenir une arme à feu?

Sécurité L’enquête pénale devra déterminer si le pénaliste avait le droit de détenir cette arme au moment des faits. Plus...

AVC et traumatisme crânien peuvent altérer la personnalité

Médecine Selon deux neurologues et un psychiatre, les atteintes subies par le cerveau peuvent modifier le comportement des victimes d'attaque cérébrale. Plus...

Dominique Warluzel en prison pour 2600 francs

Coup de feu à La Réserve La justice reproche à l'avocat d'avoir tiré sur une aide-soignante, samedi après-midi, dans sa suite du Palace genevois La Réserve. Plus...

Publicité