«C’est un putsch ! Les Américains ont poussé Michel Kazatchkine à la démission»

Fond sidaLe docteur français Michel Kazatchkine, pourtant réélu en 2011, se résout à jeter l’éponge. Réactions de la Genève internationale

Michel Kazatchkine, ici en compagnie de Carla Bruni-Sarkozy: «Il ne peut pas y avoir deux têtes!»

Michel Kazatchkine, ici en compagnie de Carla Bruni-Sarkozy: «Il ne peut pas y avoir deux têtes!» Image: Eric Feferberg/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Coup de tonnerre dans la Genève internationale. Au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, des collaborateurs n’hésitent pas à parler de «putsch». Ceux, du moins, qui n’applaudissent pas la démission mardi du docteur français Michel Kazatchkine, un directeur exécutif certes visionnaire mais aux décisions parfois très contestées.

«Les Américains font le forcing depuis 2010 pour se débarrasser de Michel Kazatchkine, jugé trop indépendant», affirme sous couvert d’anonymat un collaborateur bien placé. «Quand ils n’ont pas réussi à empêcher sa réélection, il y a eu une campagne d’articles ressortant de vieilles affaires. Un rapport d’enquête a été commandé à un Groupe indépendant piloté par Washington. En novembre, ils n’ont pas pu faire aboutir un vote de défiance contre Michel Kazatchkine, mais un Plan de transformations a été imposé, ainsi qu’un poste de directeur général, pour superviser sa mise en oeuvre. Et en janvier, pour en finir avec la résistance de Paris, on a livré à la presse une fausse affaire Carla Bruni Sarkozy!» (Ndlr: jetant la suspicion sur un contrat confié à un ami proche de la première dame.)

«Il ne peut pas y avoir deux têtes», a lancé Michel Kazatchkine hier sur les ondes de RTL. Le jour même était annoncée la nomination de Gabriel Jaramillo, banquier brésilien d’origine colombienne, au poste de «directeur général». (TDG)

(Créé: 25.01.2012, 18h28)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Fin du voyage de Hollande en Suisse
Plus...