Bellevue accepte un mégaprojet immobilier

ImmobilierLe Conseil municipal a toutefois posé un certain nombre de conditions, dont un redimensionnement du projet à la baisse.

Projet immobilier Bellevue, image de synthèse. © Gilbert Henchoz Architectes Paysagistes Associés SA.

Projet immobilier Bellevue, image de synthèse. © Gilbert Henchoz Architectes Paysagistes Associés SA.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le gros projet immobilier prévu à Bellevue, entre la bretelle d’autoroute et l’hôtel La Réserve, ne ravit pas les habitants de la commune. Après une pétition signée par 631 riverains en décembre (nos éditions du 19 janvier), c’est désormais aux autorités municipales de demander un redimensionnement du projet.

Les plans présentés lors d’une séance publique en novembre prévoient la création de quatre grands bâtiments totalisant près de 330 logements et 2000 emplois sur le périmètre Champ-du-Château, une parcelle privée de 5,2 hectares avec vue sur le lac. Surpris par la dimension du projet, des riverains ont rapidement alerté les autorités bellevistes sur l’impact visuel de telles constructions ainsi que les conséquences de l’arrivée de 1000 nouveaux habitants sur les infrastructures communales.

Lors de sa dernière séance, le Conseil municipal devait donner son préavis sur le plan localisé de quartier (PLQ), un document qui fixe les critères à respecter pour les nouvelles constructions. S’il a accepté formellement le projet pour éviter de se retrouver dans une situation délicate lors des prochaines tractations, il n’a pas manqué de poser ses conditions.

«Le Conseil municipal a demandé, à l’unanimité des membres présents, que la surface brute de plancher passe de 68 000 m2 à 44 100 m2, soit une diminution d’environ un tiers, et que la hauteur des immeubles n’excède pas 27 mètres au lieu des 34 envisagés sur les plans», résume Jean-Daniel Viret, magistrat en charge de l’Urbanisme et de l’Aménagement du territoire. Les conseillers municipaux ont également suggéré des pistes pour améliorer la mobilité dans le secteur et limiter les nuisances sonores en provenance de l’autoroute et des voies de chemin de fer. En revanche, ils n’ont pas suivi la recommandation des pétitionnaires qui voulaient réduire le nombre de places dans le futur parking-relais à 500 au lieu des 700 à 1000 prévues.

La Commune a envoyé l’ensemble de ces propositions au Canton. Celui-ci a le choix d’en tenir compte ou de décider de passer outre.

(TDG)

(Créé: 21.02.2016, 18h28)

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La Poste présente ses nouveaux robots facteurs
Plus...