Bardonnex: 450 voitures flashées tous les jours

Champion des radars fixesEn un an, 155?582 excès de vitesse ont été enregistrés à la douane par un seul radar. Le record 2011 pour la Haute-Savoie.

155?582 excès de vitesse ont été enregistrés à la douane par un seul radar l’an passé.

155?582 excès de vitesse ont été enregistrés à la douane par un seul radar l’an passé. Image: LUCIEN FORTUNATI

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les flashs crépitent à la douane de Bardonnex. Plus de 450?fois par jour. En un an, 155?582 excès de vitesse ont été immortalisés à hauteur de la frontière, du côté français. Le «serial-flasheur» est un radar fixe, installé depuis un an à Saint-Julien-en-Genevois, juste avant Bardonnex. Sa mission: inciter les automobilistes à respecter la limitation de vitesse pour améliorer la sécurité des douaniers et des conducteurs stationnant sur la plate-forme à l’occasion de contrôles.

Ce nombre record de flashs hisse le radar au rang de champion: les autres bornes de contrôle fixes de Haute-Savoie se classent loin derrière. Ainsi, celle des Houches, médaille d’argent, ne totalise que 47?223 infractions. Bardonnex, premier radar de Haute-Savoie, et l’un des «meilleurs» de France? Le hit-parade définitif des contrôleurs automatiques pour 2011 n’est pas encore connu. Mais à titre indicatif, le radar qui a dénombré le plus d’infractions en 2010 atteint le score de 169?000 flashs.

De 110?km/h à 30?km/h

Pour établir son record, le radar de Bardonnex a bénéficié d’un emplacement géographique propice aux infractions et surtout, d’un large panel de potentiels fraudeurs. «Il est vrai que le nombre d’infractions recensées est important, confirme Charles Chevance, chef de la cellule sécurité et circulation de Haute-Savoie. Mais tout concourt à de tels chiffres. Premièrement, le radar est situé sur une autoroute où, compte tenu de la douane, la vitesse est progressivement abaissée de 110?km/h à 30?km/h. Le radar, placé en amont du poste, est en zone limitée à 50?km/h. Deuxièmement, le trafic sur cette section est important, c’est le point de passage principal des frontaliers vers la Suisse. Nous estimons que près de 21?000 voitures transitent chaque jour devant ce radar.» Il faut encore ajouter l’effet de surprise dont a bénéficié l’appareil, installé en février 2011. «Les chiffres d’infractions devraient baisser avec le temps, poursuit le chef de la cellule sécurité. Car les automobilistes empruntant cette route sont presque les mêmes tous les jours.»

Un joli pactole

Le détail des infractions enregistrées par le radar révèle que l’immense majorité des dépassements de vitesse – près de 96% – sont inférieurs à 20?km/h. Sachant que la contravention pour ce type d’infraction se monte à 90?euros au minimum, le radar a décroché le jackpot! «Il faut relativiser, car l’ensemble des infractions relevées ne donne pas lieu à une contravention effective, tempère Charles Chevance. Je n’ai pas connaissance des chiffres précis, mais il existe un «déchet» qui peut être très important, pour des raisons diverses, par exemple une plaque illisible ou des automobilistes résidant à l’étranger.» Les Suisses faisaient partie des étrangers qui ne reçoivent pas les amendes. Mais en 2010, un accord franco-suisse sur la sécurité routière est entré en vigueur et a permis d’améliorer l’échange d’informations et de poursuivre les mauvais payeurs. Malgré une part de «déchet», le radar de Bardonnex a sans doute engrangé plusieurs millions d’euros. Dans quelle caisse finiront-ils? «Les recettes sont réinvesties dans l’amélioration de la sécurité routière et dans le développement de moyens de circulation plus sûrs», assure Charles Chevance. (TDG)

Créé: 05.02.2012, 23h00

Google Map

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Fête de la musique
Plus...