Aux TPG, c’est l’ultime changement d’horaire avant une votation cruciale

Transports publicsLa régie lancera le 24 avril ses premiers bus express. Mais les prestations futures dépendent du scrutin du 21 mai.

Le réseau des TPG se veut prêt pour les changements qui interviendront le 24 avril.

Le réseau des TPG se veut prêt pour les changements qui interviendront le 24 avril. Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Mobilité Les Transports publics genevois (TPG), avec les responsables de l’Etat, ont présenté mardi les modifications qui interviendront sur le réseau le 24 avril, date du petit changement d’horaire de printemps. Une dernière chance pour séduire les Genevois, qui voteront le 21 mai sur une hausse de tarifs.

Quatre lignes express

La plupart des changements ont été ébruités avant l’heure. Comme ces bus express qui, aux heures de pointe en semaine, s’ajouteront à quatre lignes traditionnelles, lesquelles garderont toutes leurs fréquences. Ce test pourrait prendre de l’ampleur en cas de succès. «Il s’agit d’offrir de la capacité supplémentaire, des parcours accélérés (en ne retenant qu’un nombre limité d’arrêts et en prenant des tracés plus directs) et parfois des prolongations de parcours», résume Denis Berdoz, directeur général des TPG. La 5+ offrira quatre allers-retours le matin et autant le soir entre Thônex-Vallard et l’aéroport, sans détour par l’hôpital, avec un terminus intermédiaire à Rieu et un gain de temps de 22%. Les trois autres lignes n’offriront que des courses vers le centre le matin et vers la périphérie le soir. Le bus G+ en proposera ainsi quatre le matin de Veigy à Rive, avec une prolongation vers Cornavin, et autant le soir en sens inverse, avec un gain de temps de cinq minutes. Seules deux courses sont prévues le matin et deux en soirée sur la C+ (Jussy-Sous-Moulin) et la V+. Reliant Versoix à l’aéroport, cette dernière desserte est celle qui s’éloigne le plus de sa ligne mère, la V, qui a pour terminus Cornavin. Elle préfigure la réfection des lignes qu’entraînera l’an prochain le doublement de la cadence des trains régionaux entre Coppet et Lancy.

Saint-Julien gâté

Comme la Tribune de Genève l’a révélé le 27 mars, la ligne D reprendra les fréquences du bus 4, supprimé, sur l’axe reliant Perly au centre-ville. C’est une bonne affaire pour les usagers de Saint-Julien, qui verront la fréquence des passages doublée aux heures de pointe (un bus toutes les six minutes). Seuls de grands véhicules articulés circuleront désormais sur ce tracé, ce qui bénéficiera aussi aux passagers du tronçon suisse. Au passage, on retouche un peu les tracés des lignes régionales M et N.

Progrès en billetterie

Les résidents français pourront désormais aussi payer leur billet régional par l’application TPG ou par SMS, y compris par le biais d’opérateurs téléphoniques français. Les usagers détenteurs du SwissPass (ce support électronique national qui héberge depuis décembre les abonnements annuels et depuis peu les mensuels aussi) pourront désormais renouveler leur sésame en ligne.

Nervosité électorale

Si les collectivités françaises financent les nouveautés prévues sur leur territoire, c’est une rallonge de 5 millions du parlement genevois qui permet de bonifier le réseau côté suisse (avec aussi un renfort aux heures de pointe sur les trams 12 et 18). Les députés ont voté cette manne parallèlement à un ajustement tarifaire qui, combattu en référendum, aboutira devant le peuple le 21 mai. Et si c’est non? «Les efforts entrepris ces dernières années vont trouver leurs limites, avertit le ministre des Transports, Luc Barthassat. Si le peuple refusait ces nouveaux tarifs, qui resteraient les plus bas de Suisse pour des villes comparables, tout risquerait de se casser la figure.»

(TDG)

Créé: 11.04.2017, 15h56

Articles en relation

Voiture mal garée: «Je ne me suis pas rendu compte»

Genève Jeudi matin, une voiture mal garée aux abords de la place Bel-Air a bloqué le trafic TPG pendant 40 minutes. Il en coûtera cher à l'automobiliste, qui se dit «désolée». Plus...

Les TPG tournent avec deux horaires. Explications

Pratique Selon qu’on consulte les prochains départs ou les itinéraires, le site et l’app des TPG renvoient soit un horaire en temps réel, soit l’horaire théorique. Plus...

Deux départs, une absence prolongée: la direction des TPG se dépeuple

Transports publics Deux des sept directeurs métiers ont annoncé leur départ depuis lundi. Un troisième est absent depuis le printemps. Plus...

La sous-traitance aux TPG fait polémique

Genève Le Grand Conseil s’apprête à accroître le volume admis d’activités que la régie peut déléguer à des tiers privés. Référendum en vue. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après le vote sur les tarifs des TPG
Plus...