Les «Charlie Hebdo» de la gare sont partis en 3 minutes

GenèveA 5h33, les 47 exemplaires du «numéro des survivants» mis en vente au Relay du hall central de Cornavin n'étaient déjà plus disponibles.

Vidéo: P. Ronga

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Relay du hall central de Cornavin a reçu 77 exemplaires de «Charlie Hebdo» ce jeudi matin, ce qui en faisait le kiosque le mieux fourni du canton. Son patron en a gardé 30 pour les réservations et a mis en vente les 47 restants. Les clients se sont arraché le «numéro des survivants»: à 5h33, trois minutes après l’ouverture du magasin, le stock était épuisé. Les quatre autres kiosques Relay de la gare, qui avaient reçu entre 4 et 20 exemplaires, sont également en rupture de stock.

A 6h00, Serge Friche, ingénieur dans le domaine énergétique, est arrivé trop tard. Il n’est pas un habitué de l’hebdomadaire satirique. «Je préfère «l’Echo des Savanes» ou le «Canard enchaîné». C’est surtout par curiosité que j’aimerais acheter «Charlie Hebdo»: on en parle tellement. Et les pages intérieures que j’ai vues sur Internet sont très drôles. Même si ça peut être mal perçu, je pense que la majorité des acheteurs sont poussés par la curiosité. Et si cela booste les ventes du journal, c’est mérité.»

Un quart d’heure plus tard arrive un employé de l’Hôtel des Bergues. Il a plus de chance. L’établissement a été parmi les premiers à réserver un exemplaire. «On va te le mettre dans un sac, bien caché», sourit la vendeuse en le glissant entre deux exemplaires de l’«International New York Times» aussi destinés à l’hôtel (voir la vidéo ci-dessus).

Parmi plus de 200 réservations, seules les 30 premières seront honorées ce jeudi. Vers 6h30, une habituée de l’hebdomadaire repart bredouille. «J’avais réservé lundi par téléphone, explique cette quadragénaire active dans une administration. Je vais repasser demain. J’étais lectrice, mais pas abonnée de «Charlie Hebdo». C’est plus que de l’humour, c’est de l’analyse politique, y compris dans les dessins!»

Le kiosque du hall central devrait recevoir une vingtaine de nouveaux exemplaires vendredi, selon Joao De Magalhaes, le gérant des Relay de la gare Cornavin.

(TDG)

(Créé: 15.01.2015, 07h34)

Galerie photo

Voilà à quoi ressemble le dernier Charlie Hebdo

Voilà à quoi ressemble le dernier Charlie Hebdo Voici quelques caricatures que l'on trouve dans le numéro Les survivants du journal satirique paru le 14 janvier.

Galerie photo

Le nouveau Charlie Hebdo s'arrache en France

Le nouveau Charlie Hebdo s'arrache en France De nombreux journaux français ont rendu hommage à Charlie Hebdo, une semaine après l'attentat qui a décimé la rédaction.

Articles en relation

800 nouveaux Charlie Hebdo vendredi

Genève Il n'y a pas eu suffisamment d'exemplaires pour tout le monde ce jeudi, mais les Genevois rentrés bredouilles pourront retenter leur chance vendredi matin. Plus...

Le dernier «Charlie Hebdo» est déjà épuisé

France Charlie Hebdo va tirer son nouveau numéro sorti mercredi à 5 millions d'exemplaires afin de faire face à la demande. Il est déjà épuisé dans les 27'000 points de vente de presse dans toute la France. Plus...

A Divonne, on se rue sur «Charlie Hebdo»

Vidéo Buraliste à Divonne, Yvon Lechevin n'avait jamais vécu ça. Pour les 200 exemplaires reçus ce jour, il avait reçu 371 commandes. Reportage. Plus...

Sept jours après le carnage, «Charlie» est en kiosque

«N° DES SURVIVANTS» Une semaine après l'attaque, «Charlie Hebdo», soutenu par de nombreux journaux, sort un «numéro des survivants» historique. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.