A Meyrin se bâtit un nouveau pôle horloger

Zones industriellesTrois marques et  des centaines de nouveaux emplois  y  seront hébergées d’ici à  2020.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La commune de Meyrin regroupe déjà plus de 1800 emplois dans les principales entreprises horlogères. Un chiffre qui devrait fortement augmenter avec l’inauguration prochaine des montres Louis Vuitton et, dans quelques années, du Campus Richemont, le groupe de luxe ayant annoncé l’engagement graduel de 400 professionnels supplémentaires d’ici à 2020. Sur place, les grues tournoient et les bâtiments s’érigent à une cadence élevée.

La construction de ce site, attenant à l’actuelle manufacture Roger Dubuis, devrait coûter environ 100 millions de francs. «Notre objectif est de réaliser un site qui n’ait plus grand-chose à voir avec l’image que l’on se fait d’une zone industrielle», résume Geoffroy Lefebvre, directeur industriel notamment en charge de ce projet.

Les responsables de l’opération ambitionnent de créer des «lieux de vie» sur le site. En 2020, il devrait héberger au moins 900 personnes, dont 250 collaborateurs de Roger Dubuis, 250 autres de la manufacture Stern Créations, qui fabrique des cadrans, les 400 autres emplois étant soit liés à des activités de deux autres marques du groupe (Vacheron Constantin et Van Cleef & Arpels) soit de nouveaux postes de travail.

A quelques encablures de ce vaste chantier, une autre marque horlogère prépare activement la prochaine inauguration de ses nouveaux locaux: Louis Vuitton. Hamdi Chatti, président du conseil de La Fabrique du Temps Louis Vuitton SA, résume les raisons du déménagement: «Nous avons décidé de regrouper à Genève toutes nos activités horlogères. Le siège de notre maison mère étant situé à Paris, nous comptons profiter de la proximité de l’aéroport. Nous sommes en train d’effectuer les derniers réglages.» Quelque 80 personnes travailleront sur ce site.

Déléguée aux Affaires économiques de Meyrin, Florence Noël s’enorgueillit du renforcement d’un «vrai pôle de la haute horlogerie». Dans cinq ans, la ville pourrait abriter environ un quart des 10 000 emplois horlogers du canton. (TDG)

(Créé: 25.08.2014, 07h38)

De Chopard à Louis Vuitton

Au début des années 1970, la zone industrielle de Meyrin-Satigny existe à peine. La maison Chopard est le premier horloger à s’y installer, il y a exactement quarante ans.

Aujourd’hui, avec 750 collaborateurs sur un total de 2000 pour le groupe, cette marque reste l’employeur le plus important de la région. La famille Scheufele, qui conduit la destinée de Chopard, est restée fidèle à son lieu d’implantation. Elle investit sans cesse dans l’outil de production, et songe à s’agrandir.

D’autres grands noms de l’industrie sont récemment venus enrichir une palette de plus en plus riche. En mai dernier, la marque vaudoise Audemars-Piguet y a inauguré son nouveau site (Centror, près de 80 emplois), rue Emma-Kammacher, dans le cadre d’une opération devisée à 20 millions de francs.

Les Cadraniers de Genève et Les Boîtiers de Genève, deux sociétés dominées par les marques F.P. Journe et Vacheron Constantin, ont aussi élu domicile à Meyrin, tout comme Montres DeWitt. Ou encore, dans le secteur des fournisseurs, Agenhor SA (30 emplois), Boucledor (120 collaborateurs) ou Régence Production (160 employés), cette société étant située sur la commune voisine de Satigny. RR

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Inauguration du Gothard
Plus...