Carouge souhaite aussi protéger ses boutiques

AménagementLa Ville vient de gagner le droit de préserver ses lieux d’animation, le maire de la Cité sarde veut suivre son exemple.

Image d'illustration

Image d'illustration Image: Pascal Frautschi

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Après la Ville de Genève, Carouge songe à s’équiper à son tour d’un règlement sur les plans d’utilisation du sol (RPUS) afin de préserver ses petits commerces et artisans.

Le maire de la Cité sarde, Nicolas Walder (Verts), annonce à la Tribune de Genève qu’il déposera, en début d’année prochaine, une demande de crédit au Conseil municipal pour mettre sur pied un règlement similaire. «La pression spéculative se fait sentir, tout particulièrement sur les arcades du Vieux-Carouge, nous craignons qu’à moyen terme, les boutiques de luxe ou des arcades dites froides viennent remplacer la structure artisanale et commerçante», explique-t-il.

L’élu se réjouit donc de la victoire de la Ville de Genève devant le Tribunal fédéral et compte s’inspirer de son RPUS.

Développement dans nos éditions papier, électronique et iPad de ce vendredi 22 novembre

(TDG)

Créé: 21.11.2013, 21h37

Articles en relation

La Ville va sauver les petits commerces de l’hypercentre

Aménagement Le Tribunal fédéral a validé une partie des modifications du règlement sur les plans d’utilisation du sol de la Ville. Rémy Pagani exulte. Plus...

Commerces en ville: victoire de Rémy Pagani

Tribunal fédéral La Chambre genevoise immobilière contestait le règlement des Plans d'utilisation du sol. Elle a été déboutée par les juges de Lausanne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les CFF s'engagent pour la biodiversité
Plus...