La Une | Vendredi 31 octobre 2014 | Dernière mise à jour 22:00
Concurrence

La Suisse n'est plus un refuge fiscal aussi avantageux que la Belgique

Mis à jour le 16.12.2012 15 Commentaires

La Suisse n'a plus la cote auprès des riches Français, selon Le Matin Dimanche. Ces derniers préfèrent la Belgique, la Grande-Bretagne, ou le Luxembourg pour échapper au fisc.

Image d'illustration.

Image d'illustration.
Image: AFP

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

La Suisse n'est plus le refuge fiscal des «Gaulois», estime Le Matin Dimanche, s'interrogeant sur les raisons qui ont poussé l'acteur français Gérard Depardieu à préférer le plat pays Belge aux contreforts montagneux du lac Léman.

«Obelix l'a démontré: La Suisse n'est plus l'ennemi létal du fisc français», écrit le quotidien suisse dans son édition dominicale.«Membre de l'Union européenne, la Belgique ou la Grande Bretagne sont bien plus périlleuses à attaquer que l'isolée Helvétie», ajoute Le Matin Dimanche. Interrogé par le quotidien suisse, l'avocat fiscaliste genevois Philippe Kenel estime que les forfaits fiscaux proposés par la Suisse «ne sont plus aussi avantageux que cela».

«La Grande Bretagne, la Belgique, le Luxembourg et même le Portugal offrent des conditions bien plus favorables aux privés étrangers», remarque l'avocat suisse, partenaire au sein du cabinet genevois Python & Peter. Par rapport à la Belgique, une personne qui bénéficie d'un forfait fiscal en Suisse va payer, sur la même fortune de base de 5 millions d'euros, quelques 100'000 francs de moins d'impôts, rapporte Le Matin Dimanche.

Le forfait fiscal est un système d'imposition, réservé aux étrangers et basé sur le train de vie et les dépenses du contribuable en Suisse et non sur ses revenus réels. Négocié canton par canton, ce statut a été aboli dans certaines parties de la Suisse, notamment dans le canton de Bâle Campagne. (afp/Newsnet)

Créé: 16.12.2012, 16h30

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

15 Commentaires

Mikhail Ivanovich

16.12.2012, 18:34 Heures
Signaler un abus 50 Recommandation 3

Il est de plus en plus évident que les recettes suisses ne sont plus adaptées, et qu'il va falloir urgemment mettre notre législation au niveau de ce qui se fait aux USA, en GB et ailleurs. Si nous intégrons le système du trust anglo-saxon, abolissons l'impôt sur la fortune, reprenons le concept du "non-domiciled resident", nous serons inattaquables par ceux-là mêmes qui pratiquent ces systèmes Répondre


Dupont grindesel

16.12.2012, 22:34 Heures
Signaler un abus 50 Recommandation 3

Je me demande si la France va oser s'attaquer à la Grande-Bretagne qui est un des plus important refuge fiscal, là c'est un morceau nettement plus coriace que le bouc émissaire suisse. Répondre