Swatch Group dévoile sa montre connectée

HorlogerieLa Touch Zero One tourne avec la technologie NFC. Elle coûtera 135 francs.

Le patron du groupe Swatch Nick Hayek arbore la nouvelle montre connectée.

Le patron du groupe Swatch Nick Hayek arbore la nouvelle montre connectée. Image: KEYSTONE/Laurent Gillieron

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Au siège de Swiss Timing, Swatch Group a frappé un grand coup. Nick Hayek a dévoilé ce que sera la montre connectée made by Swatch: une simple puce et une micro-antenne intégrée dans la montre qui fonctionne sur la technologie NFC. Les Swatch seront les premières à fonctionner avec ce système, d’ici à la fin de l'année, avec un premier modèle destiné au monde du beach-volley, la Swatch Touch Zero One. Mais cette technologie peut tout aussi bien être intégrée dans une montre mécanique, telle que la nouvelle Omega co-axiale, tout spécialement adaptée car elle est suffisamment insensible aux champs magnétiques.

Le système NFC (Near Field Communication), un sous-groupe de la technologie RFID, permet, déjà diverses fonctions, à commencer par le paiement. Il suffira ainsi d'approcher sa montre d'un lecteur NFC et le tour est joué. Mais cette infrastructure se développe à grande vitesse, non seulement dans les commerces – beaucoup de smartphones en sont aussi équipés – et elle ouvre la voie à de multiples applications, sur lesquelles les développeurs comment à travailler. Un exemple: on pourra passer commandes de glaces ou de pizzas directement via sa montre. Autre utilisation possible: si une entreprise veut interdire l'accès dans certaines salles à une partie de ses employés, elle pourra équiper les portes de lecteur NFC et le tour est joué.

La montre connectée Swatch pourra être configurée avec un ordinateur qui lit le NFC et n'est pas liée au smartphone comme l'Apple Watch. Nick Hayek, patron du groupe, a été clair à ce sujet: Il ne veut en aucun cas marcher sur les plates-bandes des grands groupes technologiques: «Nous sommes une industrie horlogère. Nous ne voulons pas mettre un smartphone au poignet des gens. Mais nous voulons donner des fonctions supplémentaires, chouettes et utiles, à la montre, tout en conservant la beauté de l'objet.»

Le système ne renchérit qu'à peine la montre: le minicircuit imprimé et la micro-antenne coûtent la bagatelle de 2 francs suisses! Ainsi la première montre connectée Swatch Touch Zéro One coûtera 135 francs.

Nick Hayek est plutôt confiant sur les ventes de sa «Swatch Watch», car sa société s'est déjà liée à divers partenaires, dont un grand groupe financier chinois actif dans le paiement via NFC. Une grande banque helvétique, dont il n'a pas voulu dévoiler le nom, est aussi dans le coup pour le territoire suisse.

A relever que s les montres mécaniques pourront intégrer la puce NFC, sans batterie, les Swatch pourront elles utiliser d'autres fonctions grâce notamment au développement de nouvelle pile Renata, filiale du groupe, dont l'autonomie sera de 50% à 100% plus élevée. Et les montres dotées de ces piles permettent de choisir de multiples applications liées à des capteurs et accéléromètres, les mêmes qui équipent les smartwatches des autres fabricants de montres connectées. Notamment celles liées à la santé et les performances vitales ou sportives. (TDG)

(Créé: 12.03.2015, 14h36)

Articles en relation

L’Apple Watch au rythme du corps et des réseaux

Montre connectée Le nouvel appareil disponible le 24 avril multiplie les fonctions, y compris celle de surveiller la bonne santé de son utilisateur Plus...

Frédérique Constant lance sa montre connectée

Smartwatch Son allure est de facture classique, mais son boîtier cache des capteurs d’activité et de sommeil en liaison avec le smartphone Plus...

Swatch Group met les pendules à l’heure connectée

Horlogerie Pressé par le franc fort et un bénéfice en recul, le groupe biennois investit gros. Et il va bientôt dévoiler sa montre branchée. Plus...

Quelles seront les tendances high-tech de 2015?

Technologie Sous l’impulsion de la montre connectée d’Apple, les objets et services Web s’apprêtent à exploser. Plus...

«On annonçait notre mort, maintenant on est là avec un produit»

Montre connectée La startup genevoise Hyetis promettait de livrer ses clients avant la fin de l’année. Son fondateur affirme que les premiers modèles sont prêts. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Hollande ne se représentera pas
Plus...